artshebdomedias_logo_blanc

Pour une irréductible liberté d’expression

Le blog de la rédaction d’ArtsHebdoMédias  

Déployer tous les articles

Les chiffres de Reporters sans frontières

Lire l'article

Au 21 juin 2017, Reporters sans frontières dénombre 12 journalistes, quatre net-citoyens et sept collaborateur tués et 193 journalistes, 165 net-citoyens et 10 collaborateurs emprisonnés à travers le monde.

Fermer l'article

17 journalistes turcs risquent trois fois la prison à vie

Lire l'article

Ce lundi 19 juin, s’est ouvert à Istanbul le procès de 17 journalistes turcs accusés de complicité lors du coup d’Etat manqué du 15 juillet dernier. Tous risquent trois fois la prison à vie et 15 ans de prison pour « tentative d’éliminer le gouvernement en place »,« tentative de détruire l’ordre constitutionnel » et « tentative d’éliminer le Parlement ». Six d’entre eux sont d’ores et déjà en détention conditionnelle. Plus d’informations sur le site de Reporters sans frontières. Visuel : Fin mai, le street artiste C215 a participé à une opération de soutien aux journalistes turcs organisée par RSF à Paris.

Fermer l'article

Le travail de longue haleine d’Advox

Lire l'article

Advox est un projet développé par la communauté de bloggers et de journalistes citoyens Global Voices. Dédié à la défense de la liberté d’expression et à l’accès à l’information en ligne, il comprend notamment un rapport hebdomadaire qui pointe les pratiques liberticides des états en la matière et livre régulièrement des clés pour protéger les net-citoyens. Plus d’infos sur Advox.globalvoices.org. Visuel : Début juin, les autorités chinoises ont renforcé la loi sur la Cybersécurité (vue du 18e Congrès national du Parti communiste chinois, en 2012). Photo Dong Fang, VOA, domaine public.

Fermer l'article

Mathias Depardon libéré après un mois de détention

Lire l'article

Le photojournaliste français Mathias Depardon a été libéré le vendredi 9 juin du centre de rétention de Gaziantep, en Turquie, où il était détenu depuis un mois car soupçonné de « propagande terroriste » en faveur de la guérilla kurde. Il avait été arrêté le 8 mai dans le sud-est du pays, où il était depuis 5 ans, pendant un reportage pour le magazine National Geographic. Plus d’informations sur le site de Reporters sans frontières. Visuel : Mathias Depardon.

Fermer l'article

Un militant des droits de l’Homme arrêté en Birmanie

Lire l'article

Dimanche 4 juin, la police birmane a arrêté un responsable local des droits de l’homme dans la province de Pathein. U Tun Tun Oo été inculpé en vertu de l’article 66 (d) de la Loi sur les télécommunications pour avoir diffusé en direct sur Facebook une pièce de théâtre critiquant les affrontements entre les militaires et des groupes ethniques armés. « We Want No War » (Nous ne voulons pas de guerre) avait été réalisée par des étudiants du secondaire et du premier cycle de l’Université de Pathein lors d’une discussion sur la paix organisée le 9 janvier dernier. Plus d’informations sur le site Globalvoices.org. Visuel : Des étudiants jouent « We Want No War ». Photo Salai Thant Zin / The Irrawaddy.

Fermer l'article

C215, héraut de la liberté de la presse

Lire l'article

Les samedi 27 et dimanche 28 mai, le street artiste français C215 rejoint, le temps d’un week-end, les rangs de Reporters sans frontières dans le cadre d’une opération de soutien aux journalistes turcs emprisonnés. Il doit ainsi réaliser une série de dix portraits sur du mobilier urbain dans plusieurs arrondissements de Paris. Une opération qui intervient à la veille de plusieurs procès qui se tiendront en Turquie d’ici à septembre. Plus de 140 médias ont été fermés, plus de 700 cartes de presse annulées et plus de 100 journalistes emprisonnés depuis l’instauration de l’état d’urgence en juillet 2016. Plus de détails sur RSF.org. Visuel : Prototypes des portraits de journalistes turcs emprisonnés vus par C215.

Fermer l'article

La liberté d’expression sur les cimaises arlésiennes

Lire l'article

Une double exposition itinérante ouvre aujourd’hui ses portes à Raphèle (salle Gérard-Philippe), près d’Arles dans les Bouches-du-Rhône. Je suis-Nous sommes réunit des centaines de portraits d’anonymes munis d’une pancarte « Je suis Charlie » et photographiés un an durant après le drame de Charlie Hebdo par l’Arlésien Jan Dyver ; Dessins pour la paix présente des dessins de presse sélectionnés par l’association Cartooning for Peace. L’exposition, qui se tient jusqu’au 19 mai à Raphèle, sera ensuite montrée à Salin de Giraud (salle d’Honneur) du 24 au 26 mai et à Moulès (salle Louis-Giraud) du du 29 mai au 1er juin. Plus d’infos ici. Visuel : © Jan Dyver.

Fermer l'article

Triste record au Mexique

Lire l'article

Ce lundi 15 mai, le journaliste mexicain Javier Valdez, 50 ans, a été abattu par balles à Culiacan, au nord-ouest du Mexique, région connue pour être le fief du cartel de Joaquin « El Chapo » Guzman, actuellement incarcéré aux Etats-Unis. Spécialiste du narcotrafic et pigiste pour l’AFP, il est le sixième journaliste assassiné depuis le début de l’année au Mexique, pays devenu le plus meurtrier du monde pour la profession selon Reporters sans frontières. Visuel : Javier Valdez a été abattu en plein jour.

Fermer l'article

Un rapport inédit sur la situation des dessinateurs de presse dans le monde

Lire l'article

A l’occasion de la Journée mondiale de la liberté de la presse du 3 mai dernier, et dans un contexte international d’aggravation des atteintes à la liberté d’expression, l’association Cartooning for Peace a publié son premier rapport 2016/2017 sur la situation des dessinateurs de presse dans le monde. Celui-ci est basé sur les données et informations récoltées par la cellule de veille de Cartooning for Peace ainsi que sur les contributions de Vladimir Vasak, grand reporter à Arte, Jonathan Guyer, chercheur spécialiste du dessin de presse au Proche et Moyen Orient, et Terry Anderson, membre de Cartoonists Rights Network International. Visuel : Prison / Liberté, Gunduz Aghayev (Azerbaïdjan).

Fermer l'article

Jakarta accueille la Journée mondiale de la liberté de la presse

Lire l'article

La Journée mondiale de la liberté de la presse se tient cette année à Jakarta, en Indonésie, et est placée sous le thème global « Des esprits critiques pour des temps critiques : le rôle des médias dans la promotion de sociétés pacifiques, justes et inclusives ». Pour la deuxième année consécutive, la liberté artistique se situe par ailleurs au cœur des discussions. Des événements, conférences et tables rondes sont organisés jusqu’au jeudi 4 mai. Plusieurs d’entre eux sont diffusées en direct en ligne.

Fermer l'article

Les sombres perspectives dressées par RSF

Lire l'article

Reporters sans frontières a publié ce mercredi 26 avril son rapport annuel sur la liberté de la presse dans le monde, marqué par deux constats : la banalisation des attaques contre les médias et le triomphe d’hommes forts qui font basculer le monde à l’ère de la post-vérité, de la propagande et de la répression. Près des deux tiers (62,2%) des pays répertoriés ont enregistré une aggravation de leur situation. La France se situe quant à elle à la 39e position du Classement de la liberté de la presse 2017, alors que l’année écoulée a été ponctuée par des attaques répétées contre les médias, notamment pendant la campagne électorale, une tendance à la concentration et des situations de conflits d'intérêts suscitant de grandes craintes pour l’indépendance éditoriale. « La critique des médias en général et des pratiques journalistiques est évidemment légitime, déclare Christophe Deloire, secrétaire général de RSF. Malheureusement de trop nombreux responsables politiques vont beaucoup plus loin en proférant des accusations indignes et dangereuses qui en fait remettent en cause l’indépendance de la presse, l’exercice libre du journalisme et le pluralisme. »

Fermer l'article

La mort violente d’un blogueur maldivien

Lire l'article

Le blogueur et critique maldivien Yameen Rasheed, 29 ans, a été poignardé à mort dans la nuit du 22 au 23 avril, à son domicile à Mahé, capitale de l’archipel. Il avait créé le site d’information The Daily Panic, où il traitait des sujets en lien avec la justice sociale et dénonçant l’incompétence et la corruption des autorités locales. Il avait reçu plusieurs menaces de mort. Son portrait est à lire sur Globalvoices.org. Visuel : Yameen Rasheed. Photo Ujjwal Acharya.

Fermer l'article

Quatre journalistes assassinés en mars au Mexique

Lire l'article

Maximino Rodríguez, Cecilio Pineda Birto, Miroslava Breach Velducea et Ricardo Monlui Cabrera ont tous en commun d’être mexicains, journalistes, de travailler sur des affaires de corruption et/ou en lien avec le crime organisé et d’avoir été assassinés en mars dernier... Selon un récent rapport du Comité pour la protection des journalistes, le Mexique, qui occupe par ailleurs la 147e place au classement mondial de la liberté de la presse 2017 de Reporters sans frontières, est le seul pays au monde où chaque journaliste tué l’est en représailles directes de son travail. Lire à ce sujet l’article du Netizen Report sur Globalvoices.org. Visuel : Manifestation de journalistes à Mexico, en mars dernier, pour protester contre les violences perpétrées à l’encontre de membres de leur profession dans le pays depuis 2010. Photo de la Knight Foundation, publiée sur Flickr (CC BY-SA 2.0)

Fermer l'article

Le soutien des députés européens aux journalistes turcs

Lire l'article

Sollicités par Reporters Sans Frontières, des membres du Parlement européen ont lancé une campagne de soutien – par le biais de lettres rendues publiques – aux journalistes turcs emprisonnés.​ Avec une centaine de personnes concernées, la Turquie est aujourd’hui la plus grande prison du monde pour les professionnels des médias. La Turquie occupe la 151e place sur 180 au Classement 2016 de la liberté de la presse, publié par RSF, tandis que la censure d’Internet et des réseaux sociaux atteint des niveaux inédits. Plus de détails sur le site de RSF.

Fermer l'article

Un journaliste condamné à mort au Yémen

Lire l'article

Le 12 avril dernier, le journaliste yéménite Yahya Abdelraqib al-Jubaihi a été condamné à mort par une cour criminelle à Sanaa, passée sous contrôle des rebelles houthis. Agé de 62 ans, il est accusé d’espionnage au profit d’un pays ennemi à la suite de contacts avec l’ambassade saoudienne. « Cette condamnation à mort par les Houthis crée un précédent dangereux pour les journalistes dans le pays, a déclaré Alexandra El Khazen, responsable du bureau Moyen-Orient de Reporters Sans Frontières. Ce jugement prononcé au terme d’un procès inéquitable est une grave atteinte au droit international. » Plus d’infos sur le site de RSF. Visuel : Yahya Abdelraqib al-Jubaihi. Photo Al-Araby al-Jadid.

Fermer l'article

Yann Arthus-Bertrand s’associe au nouvel album de RSF

Lire l'article

Le dernier numéro de la collection 100 photos pour la liberté de la presse de RSF est consacré au travail de Yann Arthus-Bertrand. Le photographe y dévoile ses images de la Terre « à la fois optimistes et lucides, poétiques et réalistes ». Elles sont accompagnées de textes inédits signés Jean Malaurie, naturaliste spécialiste du Grand Nord, Ertharin Cousin, directrice exécutive du Programme alimentaire mondial, David Mangin, architecte urbaniste, Olivier De Schutter, ancien rapporteur spécial de l’Onu sur le droit à l’alimentation, ou encore Priscilla Telmon, auteure, photographe, réalisatrice et membre de la Société des explorateurs français.Plus d’infos sur le site de Reporters sans frontières.

Fermer l'article

Liberté, égalité, informés

Lire l'article

Ce mercredi 5 avril marque le lancement d’une campagne sur l’indépendance de la presse initiée par le collectif « Informer n’est pas un délit », qui rassemble des journalistes de la presse écrite, de la radio, de la télévision et de l’Internet. Destinée à interpeller les candidats à l’élection présidentielle comme à rappeler à tous l’importance pour une démocratie de garantir cette indépendance, elle se compose d’affiches, d’une tribune intitulée Liberté, égalité, informés et d’un ensemble de propositions concrètes qu’ArtsHebdoMédias est heureux de relayer aujourd’hui sur son site.

Fermer l'article

Dawit Isaak, lauréat 2017 du Prix mondial de la liberté de la presse

Lire l'article

Jeudi 30 mars, le jury du Prix mondial de la liberté de la presse UNESCO/Guillermo Cano a désigné à l’unanimité Dawit Isaak comme lauréat 2017. Arrêté en Erythrée en septembre 2001, lors d’une opération de répression contre les médias, le journaliste suédo-érythréen est toujours détenu, dans un lieu actuellement inconnu ; les dernières nouvelles qu’on a de lui remontent à 2005. « Le nom de Dawit Isaak s’ajoute à la longue liste de journalistes courageux qui ont travaillé sans relâche pour faire la lumière sur les zones d’ombre afin d’informer leurs communautés en dépit des obstacles, souligne la journaliste suédoise et présidente du jury Cilla Benkö. Certains d’entre eux ont payé de leur vie le prix de la vérité et beaucoup ont été emprisonnés. Dawit Isaak a passé près de 16 ans en prison sans inculpation ni jugement. Je souhaite sincèrement que, grâce à ce prix, le monde se dise “Libérez Dawit Isaak maintenant”. » Le Prix sera décerné à l’occasion des célébrations de la Journée mondiale de la liberté de la presse, le 3 mai, qui auront lieu cette année à Jakarta (Indonésie). Visuel : Photo de Dawit Isaak datant de la fin des années 1980 © Kalle Ahlsén.

Fermer l'article

Un blogueur russe en prison pour avoir critiqué le pouvoir

Lire l'article

Ce mardi 28 mars, la Cour suprême russe a confirmé en appel la peine de deux ans et demi de prison prononcée en décembre 2016 contre le blogueur Alexeï Koungourov pour avoir critiqué l’action de l’armée russe en Syrie.

Fermer l'article

Vague de manifestations et d’arrestations en Russie

Lire l'article

Dimanche 26 mars, des milliers de manifestants – plus de 1000 rien qu’à Moscou (photo mise en ligne sur le compte Twitter d’Alexeï Navalny) – ont été arrêtés dans plusieurs grandes villes russes lors d’une mobilisation inédite de la population contre la corruption. Plusieurs journalistes ont été placés en détention arbitraire et le leader d’opposition Alexeï Navalny a lui aussi été arrêté et condamné à une lourde amende pour organisation du mouvement de protestation et à 15 jours de prison pour résistance au moment de son arrestation. Plus d’infos sur le site d’Amnesty International.

Fermer l'article

Marin Martinie et Wiglaf, lauréats 2017 Trophée Presse Citron

Lire l'article

Créé en 1993, Presse Citron est un concours national en deux volets. Le premier récompense les meilleurs dessins d’actualité publiés dans l’année ; le second s’adresse aux étudiants des cent vingt écoles d’art et de design de France. Les uns votent pour les autres et les meilleurs dessins de chaque catégorie sont primés et exposés. Il y a quatre ans, l’Ecole Estienne et la Bibliothèque nationale de France se sont associées au projet. A l’occasion de la Semaine de la presse et des médias dans l’école, qui se tient du 20 au 25 mars dans toute la France, la Mairie du XIIIe (à Paris) accueille une sélection de dessins ayant été retenus pour l’édition 2017 du Trophée Presse Citron, remporté par Marin Martinie, étudiant à l’Ensad Paris, et Wiglaf. Visuel : de gauche à droite, dessin signé Marin Martinie et L’IVG est un péché (Psykopat, janvier 2017) par Wiglaf.

Fermer l'article

RSF débloque cinq sites censurés

Lire l'article

A l’occasion de la Journée mondiale contre la cyber-censure, le 12 mars dernier, Reporters sans frontières renouvelle l’opération Collateral Freedom. Après avoir débloqué 11 sites en 2015 et six autres en 2016, cinq nouveaux sites d’information censurés dans leur pays d’origine ont ainsi été remis en ligne (grâce à la technique du mirroring) : Ozguruz (nouveau site du célèbre journaliste Can Dündar) en Turquie, Azathabar au Turkménistan, Meydan en Azerbaïdjan, Doha News au Qatar et Alqst en Arabie saoudite. RSF a par ailleurs publié un rapport intitulé Censure et surveillances des journalistes : un business sans scrupules, dans lequel elle dénonce notamment la soumission des géants du web face à des régimes répressifs au nom de l’intérêt économique et les nombreux cas de surveillance en ligne de journalistes. Plus de précisions sur le site de RSF.

Fermer l'article

Deux journalistes (ré)arrêtés en Iran

Lire l'article

La venue du Nouvel an iranien, le 20 mars, laisse espérer la libération de quelques journalistes. En attendant, ce sont au contraire deux nouvelles arrestations qui sont intervenues récemment : celles de la directrice du blog Paineveste Henghameh Shahidi, le 9 mars, et du directeur du quotidien Farhikhteghan Ehssan Mazndarani, le 12 mars, soit un mois seulement après avoir été libéré à l’issue de deux ans d’emprisonnement. Avec 30 journalistes et citoyen-journalistes emprisonnés, l’Iran occupe la 169e place sur 180 dans le Classement 2016 de la liberté de la presse publié par RSF. Plus d’informations sur le site de Reporters sans frontières. Visuel : de gauche à droite, Henghameh Shahidi et Ehssan Mazndarani.

Fermer l'article

Un centre de protection des journalistes afghanes ouvre à Kaboul

Lire l'article

Reporters sans frontières a inauguré à Kaboul ce mardi 7 mars, veille de la Journée internationale de la femme, le premier Centre pour la protection des journalistes afghanes (Centre for the Protection of Afghan Women Journalists - CPAWJ). L'organisation, dirigée par la journaliste Farida Nikzad, est la première du genre créée par et pour des femmes journalistes et a pour vocation de les soutenir et de les protéger, notamment celles travaillant dans les provinces les plus reculées d’Afghanistan. Plus d’informations sur le site de RSF.

Fermer l'article

Un journaliste ouzbek libéré après 18 ans de prison

Lire l'article

Mercredi 22 février, le journaliste ouzbek Muhammad Bekjanov a été libéré après 18 ans de prison. Agé de 62 ans, il est l’ancien directeur de publication du quotidien d’opposition Erk. Après une série d’attentats survenus à Tachkent en 1999, et alors qu’il avait l’habitude d’écrire des articles critiques au sujet du gouvernement d’Islam Karimov (mort en 2016), Muhammad Bekjanov avait été condamné à 15 ans de prison pour « complicité ». Plus d’infos sur le site de RFI.

Fermer l'article

CNN boutée hors du Venezuela

Lire l'article

La chaîne américaine CNN, dans sa version espagnole, n’est plus disponible au Venezuela depuis une semaine. Ce suite à la suspension de son signal par l’autorité audiovisuelle, sur ordre du président Nicolás Maduro. Une décision prise après la diffusion, le 6 février dernier, d’un reportage d’investigation intitulé « Pasaportes en la sombra » (Des passeports dans l’ombre), qui décrivait un réseau présumé de vente de passeports et de visas du Venezuela à des ressortissants du Moyen-Orient. Plus d’infos sur le site de Courrier International. Visuel : Capture d’écran du site de CNN dans son édition espagnole.

Fermer l'article

Amnesty appelle à la résistance

Lire l'article

« En 2016, des gouvernements ont fermé les yeux sur des crimes de guerre, conclu des accords qui affaiblissent le droit d’asile, adopté des lois qui bafouent la liberté d’expression, incité au meurtre de personnes simplement accusées de consommer des stupéfiants, justifié la torture et la surveillance de masse, et élargi des pouvoirs de police déjà draconiens », peut-on lire sur le site d’Amnesty International. L’ONG publie aujourd’hui son rapport 2016/2017 et, face aux renoncements des grandes puissances à se battre pour le respect des droits et des libertés, appelle chacun à se mobiliser et agir. Pour le président d’Amnesty Salil Shetty, « 2017 sera une année de résistance ; nos espoirs reposent sur le peuple ».

Fermer l'article

Hands Off ou le nécessaire engagement

Lire l'article

Ils sont déjà plus de 250 artistes de tous horizons à avoir rejoint l’association Hands Off, qui se définit comme « une coalition mondiale qui revendique la nature radicale de l’art » et entend participer à « contrer la montée forte du populisme de l’extrême droite, du fascisme, ainsi que les manifestations xénophobes, racistes, sexistes, homophobes et d’intolérance à tous égards ». « Nous savons que la liberté n’est pas innée , elle se gagne, peut-on lire sur un site dédié. La justice ne se donne jamais, elle s’exige. Les deux doivent être défendues et protégées, mais elles n’ont jamais été aussi fragiles, si près de nous échapper, comme en ce moment. » L’association a notamment pour projet de monter des expositions mettant en scène des artistes contemporains engagés dans la critique. « Celles-ci questionneront, affirmeront publiquement et permettront de réfléchir sur l’état dans lequel nous vivons. Elles feront ce que l’art a toujours fait : aider à imaginer et créer le monde dans lequel nous voulons vivre. » Plus d’infos sur http://handsoffourrevolution.com.

Fermer l'article

Inculpation de six patrons de presse et journalistes en Côte d’Ivoire

Lire l'article

Finalement libérés ce mardi 14 février, Agban de Coulibaly Vamara, directeur de publication des quotidiens Soir Info et L’Inter, Yacouba Gbané, directeur de publication du Temps, Bamba Franck Mamadou, directeur de publication de Notre Voie, Hamadou Ziao, rédacteur en chef de L’Inter, Ferdinand Bailly, journaliste au Temps et Jean Bédel Gnago, correspondant pour Soir Info, avaient été placés en détention, dimanche 12 février à Abidjan. Tous sont inculpés de « diffusion de fausses nouvelles » et d’« incitation de militaires à l’insoumission et à la rébellion » pour avoir notamment écrit qu’un accord de paiement de primes avait été trouvé entre le gouvernement et les mutins des forces spéciales d’Adiaké. Plus d’infos sur www.rfi.fr.

Fermer l'article

Un rapport accablant du Conseil de l’Europe sur la Turquie

Lire l'article

Après le constat dressé en décembre dernier dans son rapport annuel par Reporters sans frontières, pour qui la Turquie est devenue la plus grande prison du monde pour les journalistes, le Conseil de l’Europe publie ce mercredi 15 février un rapport sur la liberté de la presse et la liberté d’expression dans le pays. Plus de cent journalistes y sont actuellement emprisonnés, tandis que 170 médias ont été fermés par le gouvernement en quelques mois. « Cette dégradation de la situation s’est certes produite dans un contexte très difficile, mais ni la tentative de coup d’Etat, ni les menaces terroristes pesant sur la Turquie ne sauraient justifier des mesures qui portent si gravement atteinte à la liberté des médias et à l’état de droit », relève notamment Nils Muižnieks (notre photo), Commissaire aux droits de l'homme du Conseil de l'Europe.

Fermer l'article

Le MoMA s’engage « contre » Trump

Lire l'article

En réaction à la signature par Donald Trump d’un ordre exécutif ayant suspendu les visas pour les ressortissants de sept pays à majorité musulmane, le Musée d’art moderne de New York (MoMA) a décidé de mettre à l’honneur sur ses cimaises des œuvres d’artistes venant de ces pays. Parmi eux, les Iraniens Parviz Tanavoli, Tala Madani et Charles Hossein Zenderoudi, le Soudanais Ibrahim el-Salahi ou encore l’architecte d’origine irakienne Zaha Hadid (1950-2016). Lire l’article sur le sujet sur Slate.fr.

Fermer l'article

Une expo sur la liberté d’expression à Schiltigheim

Lire l'article

Expression, Image, Liberté est une exposition à voir, jusqu’au 30 avril, à la Maison du jeune citoyen de Schiltigheim, dans le Bas-Rhin. Elle réunit les travaux de onze graphistes et collectifs engagés : Ruedi Baur, Anne Desrivières, Stéphane Dupont, Dugudus, Fabrication Maison, Formes vives, Guillaume Lanneau, Les Trames Ordinaires, Ne rougissez pas !, Vincent Perrottet et Vanessa Vérillon. Plus d’infos sur www.ville-schiltigheim.fr.

Fermer l'article

Le dessin de presse en débat

Lire l'article

Située au 12, cité Malesherbes dans le IXe arrondissement parisien, la Fondation Jean Jaurès sera l’hôte, mardi 31 janvier à 18h30, d’un débat autour de la liberté d’expression et du dessin de presse. Peut-on tout tolérer au nom de la liberté d’expression ? Peut-on rire de tout et avec tout le monde ? Comment concilier liberté, responsabilité et respect des différences ? Autant de questions qui seront abordées autour de Gilles Finchelstein, directeur général de la Fondation, et du dessinateur Plantu, président de Cartooning for Peace. L’événement est en accès libre, mais il est nécessaire de s’inscrire. Visuel : Dessin signé Plantu.

Fermer l'article

Appel à candidatures pour le Prix Voltaire 2017

Lire l'article

Créé il y a une dizaine d’années par l’Union internationale des éditeurs (l’International publishers association), dont le siège est à Genève, l’IPA Prix Voltaire rend hommage à des défenseurs de la liberté d’expression et de la liberté de publier. En 2016, c’est au blogueur saoudien Raif Badawi, emprisonné depuis 2012 pour avoir « insulté » l’Islam sur son site Internet consacré aux débats sociaux, politiques et religieux, qu’il a été attribué. L’appel à candidatures pour l’édition 2017 du prix est ouvert jusqu’au 14 avril. « Les candidats auront récemment publié des textes sujets à controverse, tombant sous le coup de menaces, d’intimidations, de pressions ou de harcèlement, que celui-ci provienne de gouvernements, d’autres autorités ou d’entités privées », précise Kristenn Einarsson, responsable du Comité Liberté de publier à l’Union internationale des éditeurs. Tout individu ou organisation peut proposer une candidature via steward@internationalpublishers.org. Plus d’infos. Visuel : Avril 2016. L'épouse de Raïf Badawi entre la présidente de PEN britannique, Maureen Freely, et le président de l'UIE, Richard Charkin. Photo Anne-Laure Walter.

Fermer l'article

L’appel à la solidarité d’Asli Erdogan

Lire l'article

A lire sur le site de RFI, une interview d’Asli Erdogan (photo DR). La romancière turque a été libérée de prison le jeudi 29 décembre, après avoir été détenue plus de quatre mois pour appartenance à une organisation terroriste car elle avait collaboré au journal prokurde, Ozgür Gündem« Chacun doit décider pour soi-même, conclut-elle. Mais je pense que la seule chose qui peut aider à changer la situation est la solidarité. Je veux lancer un appel. Où que vous soyez, quelles que soient vos convictions : pour défendre la liberté d’expression nous devons nous unir. Nous devons mener des campagnes pour ceux qui sont emprisonnés pour des raisons diverses. C’est la seule voie : être ensemble. »

Fermer l'article