Une zone de Turbulences pleine de promesses

Inauguré cette semaine et à découvrir jusqu’en juillet, le Salon Turbulences est une initiative originale conduite par Louis-Laurent Brétillard, co-fondateur des éditions Tribew, et Isabelle de Maison Rouge, historienne de l’art et critique. Il a la double particularité de se tenir en ligne et d’élargir le rôle habituellement dévolu à la critique d’art. Huit représentants de cette dernière ont ainsi été invités à mettre en lumière le travail d’un artiste de leur choix – français ou travaillant en France – à travers une dizaine d’œuvres : Paul Ardenne présente Sarah Roshem, Christian Caujolle présente Marianne Maric, Théo-Mario Coppola présente Vincent Lemaire, Marie Gayet présente Célia Nkala, Isabelle de Maison Rouge présente Floryan Varennes, Vanessa Morisset présente Yusuké Y. Offhause, Dominique Moulon présente Fabien Léaustic et Marion Zilio présente Victoire Thierrée. « Dans ce jeu de tiroirs que j’affectionne particulièrement se perçoit bien le rôle du critique qui est de distinguer une œuvre et son auteur et de prendre le temps d’entrer dans l’univers esthétique, de l’analyser, de le remettre dans son contexte et d’en agrandir le champs de réflexion, de le situer dans l’histoire de l’art et, en somme, de le rendre lisible c’est à dire intelligible par tous, écrit Isabelle de Maison Rouge, par ailleurs directrice artistique de l’événement. Par une affinité élective et une véritable connivence les duos fonctionnent toujours de la sorte, basé sur un partage de sensibilité et sur une étude approfondie de l’œuvre de l’un par l’autre. Dans cette première édition de Turbulences je suis heureuse de constater qu’il émane une très belle unité dans les rapprochements de ces duos ainsi qu’un haut degré d’exigence artistique. » Parallèlement au salon et à sa découverte virtuelle, tout un programme de rencontres « en ville » est organisé de manière à favoriser les échanges entre le public, les collectionneurs et les artistes. Rendez-vous est d’ores et déjà donné vendredi 12 avril, à Pantin, autour de l’œuvre et en présence de Vincent Lemaire ; samedi 27 avril, c’est à Montrouge que vous pourrez discuter avec Floryan Varennes. Plus d’infos sur www.salonturbulences.com. Visuel : l’Affiche du Salon Turbulences © Marianne Maric.