Inquiétantes incertitudes en Turquie

16 juillet. Au lendemain du coup d’état avorté en Turquie, Reporters sans frontières a de nouveau fait part de son inquiétude quant au sort réservé à la presse turque. Mustafa Cambaz, photoreporter pour le journal Yeni Şafak, a été abattu par des soldats, dans la nuit du 15 au 16 juillet, après avoir appelé à la mobilisation contre le putsch sur les réseaux sociaux. Plusieurs de ses confrères ont par ailleurs été malmenés, voire violemment agressés, par des manifestants loyalistes… « Les grands médias d’information, comme le reste de la société turque, ont donné cette nuit la preuve de leur attachement aux principes démocratiques, a indiqué Christophe Deloire, secrétaire général de RSF. Il est temps que les autorités en prennent acte et cessent de traiter les voix critiques comme autant de traîtres et de terroristes. Le renforcement de la cohésion nationale passera par le respect des libertés fondamentales, dont la liberté de la presse. » Plus d’infos sur le site de RSF. Visuel : © Yeni Şafak.