RSF dresse le bilan (toujours) alarmant de 2017

Dans son bilan annuel, publié ce lundi 18 décembre, Reporters sans frontières fait état de 65 journalistes tués, de 326 actuellement en détention et de 54 retenus comme otages à travers le monde. Si l’année 2017 est la moins meurtrière pour les journalistes professionnels depuis 14 ans, ces chiffres n’en restent pas moins alarmants. « Les journalistes d’investigation qui travaillent sur de grands sujets tels que la corruption ou les scandales environnementaux jouent un rôle fondamental de contre-pouvoir et sont en cela lâchement assassinés par ceux que ces enquêtes dérangent, déplore Christophe Deloire, secrétaire général de RSF. Mener des enquêtes dans certains pays en paix est en train de devenir aussi dangereux que de couvrir un conflit. » Cliquer pour lire le rapport. Visuel : © Photo RSF.