(Ré)apprendre l’hospitalité avec le Festival Welcome !

Initié dans le cadre du dixième anniversaire du Musée national de l’histoire de l’immigration de Paris – l’institution organise un week-end festif pour ses dix ans ces samedi 14 et dimanche 15 octobre –, le Festival Welcome ! propose une réflexion pluridisciplinaire autour de la thématique de l’accueil des migrants. Cinéma, théâtre, musique, arts plastiques, performance sont ainsi convoqués, jusqu’au 24 novembre, pour mettre à mal les préjugés, la méconnaissance et la peur de l’autre qui prévalent aujourd’hui, en France comme ailleurs, dans la manière d’aborder la question. Face à l’hostilité, les artistes font œuvre d’hospitalité. Loin des représentations qui traitent les populations migrantes comme des flux indifférenciés, ils font voir et entendre ce que les demandeurs d’asile veulent, désirent, pensent, sont. Parmi les nombreux rendez-vous, notons le colloque « Partout et nulle part : migration et art contemporain », organisé le jeudi 16 novembre ; le même jour, l’artiste afghane Kubra Kademhi proposera une performance spécialement créée pour l’occasion et faisant écho à la photo d’Aylan, l’enfant kurde retrouvé noyé en septembre 2015 sur une plage turque, qui fit le tour des réseaux sociaux et des médias, mais aussi à celle qu’Ai Weiwei réalisa sur le même thème. Entre le 10 et le 26 novembre, Babi Badalov présentera une exposition de collages, de poésies et de sculptures explorant les limites du langage. Le plasticien originaire d’Azerbaïdjan s’intéresse notamment à la manière dont celui-ci peut nous isoler des individus avec lesquels nous ne partageons pas la même langue, alors même que la fonction première du langage est de permettre la communication. Le programme complet du festival.