L’IMA fête ses 30 ans sous le signe du dialogue multiculturel

Une large installation collective et in progress est actuellement à découvrir à l’Institut du Monde Arabe, à Paris. Inititiée dans le cadre du trentième anniversaire de l’institution, sur une proposition originale de l’agence créative FF Paris, elle sera à terme constituée de 240 œuvres créées spécifiquement pour l’occasion, venant faire écho aux 240 moucharabiehs qui caractérisent la façade du bâtiment. Un œil ouvert sur le monde arabe réunit des créations de plasticiens, de photographes, mais aussi d’écrivains et de réalisateurs invités à travailler selon le principe du cadavre exquis inventé par les surréalistes dans les années 1920 : chaque œuvre répond ainsi à la précédente, dont seuls les bords sont communiqués à l’artiste. Peintures, photos, sculptures, dessins, calligraphies sont autant d’exemples de médiums employés, le choix du support étant libre ; seul un format précis se devant d’être respecté, soit 40 x 40 cm. Sélectionnés suite à un appel à projet, les 240 participants viennent de tous horizons, sont de diverses générations, arabes et non arabes. Leur collaboration vient selon l’IMA « s’affirmer tel un véritable manifeste de la fierté du dialogue multiculturel ». Visuel : Un œil ouvert sur le monde arabe (détail). De gauche à droite, œuvres respectivement signées Eman Al Harbi, Seif Eddine Nechi et Mounir Fatmi.  Photo IMA-Thierry Rambaud.