Les flux de données en question(s) à Bienne

Nées en 1997, les Journées photographiques de Bienne sont une association suisse à but non lucratif dédiée à la promotion de la photographie contemporaine. Chaque année, au mois de mai, les œuvres d’environ 25 photographes suisses et internationaux sont présentées dans le cadre d’un festival qui investit une dizaine de lieux, connus ou insolites, de la ville de Bienne. Pour sa 23e édition, intitulée « Flood », la manifestation explore la thématique du débordement réel et virtuel dans notre société actuelle et s’inspire du fait que, quotidiennement, plus de quatre milliards d’internautes partagent une multitude d’informations sur la toile, consciemment ou non. Anglicisme, le « flood » est une action qui inonde le réseau et sature les forums informatiques jusqu’à les rendre inutilisables. Cependant, ce flot de données qui nous dépasse, et dont l’impact sur notre société est non maîtrisable, représente parfois aussi des opportunités de développement pour l’individu et les collectivités. Les travaux photographiques réunis questionnent tour à tour les débordements parfois sournois dans la sphère privée, les dérives politiques auxquelles l’humain est confronté, la frénésie technologique et l’exploitation extrême des ressources vitales dans notre société contemporaine. Reflet de nos pratiques, l’image photographique est aujourd’hui inondée dans un flux de données et devient parfois illisible ou invisible, à l’instar de l’individu. Au fil des expositions, à découvrir jusqu’au 2 juin, il s’agit de faire réémerger l’image, de laisser surgir les contradictions sociétales qu’elle révèle, d’autoriser la photographie à sortir de son cadre et de mettre en mouvement la pensée des visiteurs. A noter, cette année, un programme inédit de performances, conférences et workshops, dont le détail peut être consulté d’un clic ! Visuel : © Les Journées photographiques de Bienne.