L’eau au cœur du graff

Jusqu’au 4 novembre, l’entreprise publique Eau de Paris et l’association Graff’art mettent à l’honneur 80 artistes au Pavillon de l’eau. Créé en 2014, le Prix du graffiti et du street art est organisé tous les deux ans sur un thème lié à la sauvegarde de la planète. Après l’énergie et l’écologie, c’est la thématique de « L’eau dans la ville » qui a été retenue pour la troisième édition.

Fondé en 2014 par Cédric Naïmi, le Prix du graffiti et du street art vise à encourager la créativité autour d’un thème choisi. Ce concours valorise et reconnaît le travail des participants en leur permettant d’affirmer un esprit d’initiative et d’inventivité et en les exposant dans des lieux reconnus par le monde de l’art. Pour sa troisième édition, l’entreprise publique Eau de Paris et l’association Graff’art se sont associées pour promouvoir « l’eau dans la ville » et sensibiliser les Parisiens aux enjeux liés à la gestion durable et à l’accès à de cette précieuse ressource. Les organisateurs ont logiquement choisi le Pavillon de l’eau de Paris pour exposer les 80 œuvres sélectionnées parmi 430 propositions reçues. Ce concours permet de faire découvrir de nouveaux talents de l’art urbain, venus de tous les horizons. Sur trois étages, les visiteurs peuvent admirer les différentes créations souvent généreuses en clins d’œil à la capitale et ses monuments. Mais au-delà de la représentation artistique, les techniques employées sont elles aussi étonnantes. Trois œuvres ont été récompensées par un jury de professionnels, présidé par le commissaire priseur Pierre Cornette de Saint Cyr. Le premier prix a été décerné à la toile L’eau dans ma ville, un pouvoir de Doudou Style, une artiste-graffeuse parisienne de 34 ans. Elle est suivie par 17h46, Paris, de Saype, qui nous présente un instant de vie capturé par le regard d’un voyageur dans le RER parisien et par Il faut se méfier de l’eau qui dort, œuvre entre tags et jeu de couleurs signée Ioye Oner. Les 80 créations sont à découvrir au Pavillon de l’Eau jusqu’au 4 novembre, et les visiteurs sont invités à voter pour leur œuvre « coup de cœur ». Un Prix du public Eau de Paris récompensera l’artiste plébiscité.

Contact
Crédits photos