Le Havre en dialogues

Jusqu’au 18 mars, le Musée d’art moderne André Malraux (MuMa) du Havre présente Comme une histoire… Le Havre. Construite autour d’un ensemble de photographies de la ville réalisées par Lucien Hervé (1910-2007), photographe d’origine hongroise venu s’installer en France dans les années 1930 et proche de Le Corbusier, l’exposition réunit les œuvres d’une quinzaine de photographes, de vidéastes et d’un peintre* qui ont eu à cœur de montrer cette ville, son histoire, l’architecture qui la caractérise et la vie qui s’y déroule.

« C’est avec trois photographies de Lucien Hervé, réalisées dans le cadre d’une commande de la ville en juillet 1957 et retrouvées en 2002, que toute l’histoire commence, explique Annette Haudiquet, directrice du MuMa et commissaire de l’exposition. Après avoir été présentée à l’Office de tourisme du Havre, cette commande avait été refusée car ne correspondant pas aux attentes. » S’appuyant sur une collection photographique et de vidéo constituée au fil des quinze dernières années, l’accrochage prend la forme d’un dialogue nourri entre ces photos anciennes de Lucien Hervé et de nombreuses images – fixes ou en moubements – plus récentes, ainsi qu’avec les grands dessins au fusain et toiles d’Yves Bélorgey, l’un des trois artistes invités avec Rebecca Digne et Anne-Lise Seusse. Livrant une multitude d’arrêts sur image saisis au cours d’une promenade urbaine insolite. « Ce sont des artistes piétons, qui vont découvrir la ville, le port, tout en conservant une certaine distance. » Vue extérieure ou d’intérieur, espace public ou privé, moment de la nuit ou de la journée, présence ou absence de l’homme sont autant de données d’un récit qui emprunte largement au vocabulaire fictionnel. Sans pour autant faire fi, au contraire, du rapport particulier entretenu par la cité portuaire avec le travail de reconstruction entrepris par Auguste Perret au lendemain la Seconde Guerre mondiale et des terribles bombardements de 1944. « La ville n’a pas encore fait son deuil de cette reconstruction », relève Annette Haudiquet. Partant de ce constat, l’exposition chemine dans le temps et l’espace pour mettre en lumière le quotidien et les atours d’une cité qui a réappris à vivre.

* Avec des peintures et des dessins d’Yves Bélorgey ; des photographies de Gabriele Basilico (1944-2013), Rut Blees Luxemburg, Charles Decorps, Véronique Ellena, Lucien Hervé, Matthias Koch, Manuela Marques, Sabine Meier, Corinne Mercadier, Olivier Mériel, Bernard Plossu, Anne-Lise Seusse et Xavier Zimmermann ; des vidéos de Rebecca Digne, Christophe Guérin et Dana Levy.

Contact
Crédits photos