L’ambitieux cap des dix ans d’Audi talents

Créé en 2007, le programme Audi talents offre chaque année à une sélection d’artistes émergents les moyens de réaliser leur projet : 70 000 euros sont attribués à chacun, ainsi qu’un accompagnement humain, depuis la conception jusqu’à l’exposition en passant par la production et la médiatisation du projet. Désignés par un jury de professionnels*, les lauréats – au nombre de 44 à ce jour –, reconnus pour leur aptitude à innover, étaient issus jusqu’ici de disciplines variées telles le design, les arts plastiques, les arts graphiques, la création numérique et l’audiovisuel. A l’occasion de ses dix ans, le programme change de format pour promouvoir les arts visuels dans leur ensemble et, plus particulièrement, des projets avant-gardistes. Audi talents 2017 a salué les travaux Hugo L’ahelec (The Death Show), d’Anne Horel (Hashtag), d’Emmanuel Lagarrigue (Electronic city, d’après Falk Richter) et de Eric Minh Cuong Castaing (L’Age d’Or). Une double exposition collective leur sera consacrée en juin prochain, à Paris, puis en septembre 2018, en région. Visuel : Hashtag (détail), Anne Horel.
* Gilles Alvarez (fondateur et directeur du Festival d’avant-garde Némo et directeur de la Biennale Internationale des Arts Contemporains Numériques de Paris), Emilie Pitoiset (artiste et ancienne lauréate Audi talents), Romain Tardy (artiste visuel), Ionna Vautrin (designer) et Chiara Parisi (commissaire des expositions d’art contemporain à la Villa Médicis de Rome).