Jour J pour la Scala parisienne

A la fois lieu de création et salle modulable de 550 places « ouverte à tous les publics et tous les artistes », pour reprendre les mots de ses initiateurs, Mélanie et Frédéric Biessy, la Scala Paris ouvre aujourd’hui ses portes boulevard de Strasbourg, dans le Xe arrondissement de la capitale. Théâtre, danse, musique, nouveau cirque, performance, arts visuels et numériques y seront tour à tour ou simultanément convoqués. Parmi les temps forts et récurrents, notons l’invitation faite, trois fois par saison, à un plasticien de s’emparer de l’un des fauteuils de la grande salle pour le métamorphoser au gré de son imagination. Annette Messager et Stéphane Thidet sont les premiers à se prêter au jeu avec, respectivement, Le fauteuil possédé (à découvrir jusqu’au 1er décembre) et Une forme qui nous regarde (du 4 décembre au 3 février 2019). « Les sièges des salles de spectacle auraient beaucoup à nous dire, confie Annette Messager. Ils gardent en mémoire les émotions éprouvées, les troubles, désirs et l’intimité de la personne. Les chevelures ont un rapport avec la séduction, l’intimité, la sexualité, le militantisme et parfois l’envoutement… J’ai donc désiré recouvrir ce fauteuil de différentes chevelures, comme si une mer de cheveux l’avait envahi, submergé, vers des destinations sans cesse différentes, toujours renouvelées. » Dans son texte d’intention, Stéphane Thidet laisse plus encore planer le mystère : « Un fauteuil, une forme qui nous regarde, un fauteuil libre. Enfin pas tout à fait. Il est juste libre d’une entité vivante, mais c’est une autre forme qui nous attend, qui regarde, qui se fond parmi nous. D’une masse informe se dégage une silhouette qui pourrait sembler humaine dans l’obscurité d’une salle de spectacle. Silencieuse, elle n’en habite pas moins l’espace que nous partageons avec elle. Nous l’observons, elle nous observe. » Deux installations vidéo sont par ailleurs à découvrir dans le hall et le foyer jusqu’au 11 décembre : L’intégrale des ombres de Laurent Derobert et Portrait #1 de Clément Cogitore. Plus d’infos sur Lascala-paris.com. Visuel : © La Scala.