Une fresque épique signée JR à Montfermeil

JRJR inaugure aujourd’hui à 16 h une fresque monumentale de 150 m2 – elle s’étend de la rue Berthe Morisot à l’avenue de Clichy à Montfermeil – réalisée avec les habitants de Clichy-sous-Bois et de Montfermeil (Seine-Saint-Denis), deux communes connues pour avoir été le point de départ des révoltes populaires qui secouèrent la France en 2005. Depuis décembre dernier, l’artiste a photographié près de 800 personnes – jeunes et adultes, femmes et hommes, pompiers, travailleurs sociaux, agents communaux, commerçants, etc. – en les invitant à rejouer des instants de leur vie quotidienne mis en scène dans un immense tableau épique intitulé Chroniques de Clichy-Montfermeil. « Je reviens régulièrement à Clichy-Montfermeil depuis plus de quinze ans, avec mon ami et réalisateur Ladj Ly, explique JR sur son site Internet. A chaque fois, je pense connaître la cité par cœur, mais tout se transforme, tout est toujours bouillonnant de vie. Mon travail est lié à l’architecture : l’architecture qui a le pouvoir d’unir comme d’enfermer. Cette fresque dresse une image de Clichy-Montfermeil composée des portraits des différentes générations qui ont vu l’utopie de ce quartier se délabrer, la misère et les tensions sociales s’exacerber au point d’avoir été, suite à la mort des adolescents Zyed et Bouna en 2005, le point d’embrasement des émeutes les plus importantes de l’Histoire de France. Un portrait de ceux qui s’efforcent de remettre de la poésie dans le ciment. » A noter que l’œuvre Chroniques de Clichy-Montfermeil a été réalisée avec le soutien des Villes de Montfermeil et de Clichy-sous-Bois, ainsi que des Ateliers Médicis. Ces derniers portent un projet de soutien à la jeune création, à la recherche et à la transmission ; installés à Clichy-sous-Bois, ils organisent jusqu’au 29 avril la troisième édition de Temps Suspendus, un programme d’expositions et d’ateliers monté en partenariat avec le Mois de la Photo du Grand Paris. Visuel : Chroniques de Clichy-Montfermeil (détail) © JR.