Disparition d’Henri Cueco

Photo Lionel Hannoun
Photo Lionel Hannoun

« Je ne suis pas un disciple de la culture de masse, je suis pour une culture d’engagement, pour que les gens participent, aimait à dire Henri Cueco. Pour aimer la peinture, pas besoin d’être cultivé. » Né en octobre 1929 en Corrèze, l’artiste s’est éteint ce lundi 13 mars à Paris. Formé à la peinture par son père, il dessinait les animaux, les paysages, les objets du quotidien… soit le réel, tout simplement. Acteur majeur de la Figuration narrative à l’origine des Malassis, mouvement en faveur d’un art engagé, il était un ardent défenseur de la liberté d’expression. Il y a quelques années, Dinah Sagalovitsch l’avait rencontré et écrit un portrait que nous vous proposons de relire ici. Visuel : Portrait d’Henri Cueco, photo Lionel Hanoun.