Au Soudan, en prison pour avoir évoqué la corruption du pouvoir

Le rédacteur en chef du quotidien soudanais Al-Tayar, Osman Mirgani, a été condamné ce lundi 23 octobre à six mois de prison par la justice de son pays. Ce pour avoir publié un article accusant la famille du président Omar el-Béchir de corruption. Le journaliste avait « le choix » entre « payer 10 000 livres soudanaises (1 260 euros) ou aller en prison pour six mois ». L’auteur de l’article, Mohamed Zine El Abidine, a de son côté été condamné à trois ans de prison avec sursis. Plus d’infos sur le site de Jeune Afrique. Visuel : Osman Mirgani. Photo DR.