Deux journalistes (ré)arrêtés en Iran

La venue du Nouvel an iranien, le 20 mars, laisse espérer la libération de quelques journalistes. En attendant, ce sont au contraire deux nouvelles arrestations qui sont intervenues récemment : celles de la directrice du blog Paineveste Henghameh Shahidi, le 9 mars, et du directeur du quotidien Farhikhteghan Ehssan Mazndarani, le 12 mars, soit un mois seulement après avoir été libéré à l’issue de deux ans d’emprisonnement. Avec 30 journalistes et citoyen-journalistes emprisonnés, l’Iran occupe la 169e place sur 180 dans le Classement 2016 de la liberté de la presse publié par RSF. Plus d’informations sur le site de Reporters sans frontières. Visuel : de gauche à droite, Henghameh Shahidi et Ehssan Mazndarani.