Dawit Isaak, lauréat 2017 du Prix mondial de la liberté de la presse

Jeudi 30 mars, le jury du Prix mondial de la liberté de la presse UNESCO/Guillermo Cano a désigné à l’unanimité Dawit Isaak comme lauréat 2017. Arrêté en Erythrée en septembre 2001, lors d’une opération de répression contre les médias, le journaliste suédo-érythréen est toujours détenu, dans un lieu actuellement inconnu ; les dernières nouvelles qu’on a de lui remontent à 2005. « Le nom de Dawit Isaak s’ajoute à la longue liste de journalistes courageux qui ont travaillé sans relâche pour faire la lumière sur les zones d’ombre afin d’informer leurs communautés en dépit des obstacles, souligne la journaliste suédoise et présidente du jury Cilla Benkö. Certains d’entre eux ont payé de leur vie le prix de la vérité et beaucoup ont été emprisonnés. Dawit Isaak a passé près de 16 ans en prison sans inculpation ni jugement. Je souhaite sincèrement que, grâce à ce prix, le monde se dise “Libérez Dawit Isaak maintenant”. » Le Prix sera décerné à l’occasion des célébrations de la Journée mondiale de la liberté de la presse, le 3 mai, qui auront lieu cette année à Jakarta (Indonésie). Visuel : Photo de Dawit Isaak datant de la fin des années 1980 © Kalle Ahlsén.