Un concours photo pour contrer le « Travel Ban » de Trump

Basée à Los Angeles, aux Etats-Unis, la Lucie Foundation est dédiée à la promotion du médium photographique à travers le monde et à la mise en lumière de travaux signés d’artistes d’envergure internationale comme de jeunes talents. En réaction au « Travel Ban », décrété fin janvier par Donald Trump et qui a suspendu le programme d’admission des réfugiés aux Etats-Unis et l’entrée sur le territoire des citoyens de l’Irak, l’Iran, la Libye, la Somalie, le Soudan, la Syrie et du Yémen, et pour contrer les stéréotypes qui y sont liés, elle a lancé The 3K Project (Le Projet 3K) : un concours invitant les photographes citoyens des sept pays « bannis », ainsi que les Américains, à représenter, à travers une série de dix photographies, leur quotidien et leur intimité dans un périmètre de 3 km autour de leur domicile. Gratuit et ouvert jusqu’au 15 décembre, il est doté d’un prix de 1 000 dollars (environ 850 euros). Une exposition itinérante réunissant différents travaux des candidats sélectionnés sera présentée au Festival PhotoNola (du 7 au 10 décembre à La Nouvelle-Orléans), au MOPLA (le Mois de la photographie de Los Angeles, en avril 2018), et dans les huit pays susmentionnés (lieux et dates encore à confirmer). Dans chacun d’entre eux, la fondation a désigné un photographe local comme « ambassadeur » afin d’atteindre le plus grand nombre de citoyens participants. Tammy Mercure assume ainsi ce rôle de porte-parole aux Etats-Unis, Majid Saeedi en Iran, Younes Mohammad en Irak, Loubna Mrie en Syrie, Ala Kheir au Soudan et Amira Al-Sharif au Yémen. Plus d’infos et inscriptions sur www.luciefoundation.org. Visuel : © Aitai Shakibafar / Lucie Foundation.