Cinéma et droits humain à l’affiche à Paris

De la Bolivie aux Philippines, en passant par la Syrie, le Tchad ou encore Israël, liberté d’opinion, réfugiés, ventes d’armes et (in)justice internationale sont parmi les thèmes mis en exergue lors de la septième édition du Festival Cinéma et Droits Humains organisé par Amnesty International, du 2 au 8 novembre prochain, au cinéma Reflet Médicis (3, rue Champollion) à Paris. Six longs métrages seront projetés ainsi que huit courts-métrages, ces derniers étant en lice pour remporter l’une des quatre récompenses remises à l’occasion de la manifestation : le Prix du Public, le Grand Prix du Jury, le Prix Spécial des Droits Humains, et le Prix du Jury de Blogueurs. Présidé par Camille Blanc, présidente d’Amnesty International France, le jury est composé cette année des comédiennes Clotilde Courau et Brigitte Sy, du réalisateur Thierry Michel, du distributeur Mathieu Berthon, de la critique et programmatrice Florence Maillard et d’un membre symbolique, Ali al-Nimr, 22 ans, emprisonné et condamné à mort en Arabie Saoudite.