Thomas Schütte bâtit son propre musée

Après trois ans de travaux, le sculpteur et céramiste allemand Thomas Schütte a inauguré, le 10 avril dernier, un musée dessiné par ses soins dans le parc d’Hombroich, à Neuss près de Düsseldorf. L’artiste entre autres connu pour avoir érigé Holiday Home for Terrorists (2002) – à Mösern, en Autriche –, une construction inspirée de ses croquis et réflexions sur l’après-11 Septembre, y expose une vingtaine de ses réalisations sous une toiture en verre, dans un espace de 700 m2. Conception qui rappelle celle de son Pavillon de glace, présenté lors de la Documenta 8 de Cassel en 1987. Le lieu, financé à la hauteur de 6,5 millions d’euros grâce à la vente de sept de ses créations, comprend par ailleurs une immense partie en sous-sol dédiée au stockage de très nombreuses pièces qu’il a l’habitude de prêter à divers musées. « Que feront mes enfants de toutes mes œuvres après ma mort ? », s’interrogeait-il en février dernier sur le site de la radio publique Deutchlandfunk. Thomas Schütte compte également mettre à l’honneur le travail d’autres sculpteurs ; en témoigne l’exposition inaugurale consacrée à l’un des grands noms de l’Arte Povera : Mario Merz (1925-2003).