Le Caire vu par Hassan Khan au Centre Pompidou

Mercredi 18 mai, à 19 h, le Centre Pompidou présente Blind Ambition, un film entièrement tourné sur téléphone portable et réalisé en 2012, au lendemain du Printemps Arabe, par le plasticien, musicien et écrivain égyptien Hassan Khan. Depuis une vingtaine d’années, l’artiste mène une recherche conceptuelle mêlant image, son, écriture, objet et espace. Blind Ambition revêt la forme d’un objet audiovisuel singulier qui dresse un portrait critique du Caire et dévoile la déstabilisation discrète d’une société en suspens. Expérimental, le mode narratif est constitué de saynètes de rue, neuf séquences en noir et blanc tournées dans les espaces publics du Caire : dans l’une, des employés d’une agence de publicité tiennent une réunion dans un café guindé, une autre montre deux hommes discutant dans un centre commercial ; une troisième met en scène deux amies évoquant les limites de l’amitié pendant que six jeunes garçons jouent au football entre les voies ferrées et la rue… Si le film donne l’illusion d’une temporalité continue, il est cependant le résultat d’un savant montage auquel sont ajoutées les voix off des personnages ; au total, 27 acteurs ont été sollicités par Hassan Khan. Notons que l’artiste présentera son film au côté de la réalisatrice Emmanuelle Demoris, auteure d’un cycle documentaire sur Alexandrie, Mafrouza (2007-2010). L’accès à la projection est proposé au tarif de 6 euros. Plus d’infos sur www.centrepompidou.fr.