La Gallery 1957 affiche ses ambitions à Accra

Inaugurée le 6 mars dernier à Accra, la Gallery 1957 – en référence à la date de l’indépendance du Ghana – est le fruit d’une initiative conduite par le collectionneur britannique installé sur place depuis 15 ans, Marwan Zakhem, destinée à promouvoir la scène artistique ghanéenne et d’Afrique de l’Ouest. D’El Anatsui à Ibrahim Mahama, celle-ci a déjà vu naître quelques grands noms. « Nous avons une mine de talents au Ghana qui produisent des œuvres intenses, politiques, affirme le fondateur de la galerie. Il nous faut créer le buzz et amener les jeunes artistes sur la scène internationale. » L’exposition inaugurale accueille le plasticien et performeur Serge Attukwei Clottey, connu pour ses installations réutilisant les jerricans jaunes – ils servent à transporter et stocker l’eau – omniprésents dans la vie quotidienne de ses concitoyens. My Mother’s Wardrobe (La garde-robe de ma mère) réunit un ensemble d’œuvres récentes, inspirées de la disparition de la mère de l’artiste – au Ghana, la tradition veut que la penderie d’une personne décédée soit fermée une année durant avant d’être rendue aux proches – et entremêlant des souvenirs personnels et des histoires collectives.