La nouvelle vie de la Villa Vassilieff

Nichée en retrait de l’avenue du Maine, près de la gare Montparnasse à Paris, la Villa Vassilieff – ainsi nommée pour avoir abrité l’atelier de la peintre et sculptrice russe Marie Vassilieff (1884-1957) – a accueilli jusqu’en 2013 le Musée du Montparnasse. Confié au centre d’art et de recherche Bétonsalon, l’espace, qui rouvre ses portes ce week-end, devient un lieu de travail et de vie placé sous le signe du mûrissement des idées, de la rencontre et du partage des savoirs, notamment en lien avec la question du rôle du patrimoine et de l’usage qu’on en fait. Chaque année, quatre artistes, curateurs ou chercheurs y seront reçus en résidence, dans le cadre d’un projet de mécénat monté avec Pernod Ricard. La commissaire et chercheuse mexicaine Andrea Ancira et les artistes chinois Zheng Bo, sud-coréen Sojung Jun et cubain Ernesto Oroza sont les premiers invités du lieu. Expositions, séminaires, ateliers, projections et rencontres de toutes natures rythmeront au fil des mois le programme de la Villa. A découvrir dès ce samedi 13 février, l’exposition inaugurale, qui s’intitule Groupe Mobile, propose une réflexion collective articulée autour du fonds photographique Marc Vaux, conservé au Centre Pompidou.