Un blogueur algérien condamné à 10 ans de prison

Le blogueur algérien Touati Merzoug a été condamné, jeudi 24 mai, à dix ans de prison ferme et 50 000 dinars d’amende (360 euros) pour « intelligence avec une puissance étrangère » et « incitation à la rébellion ». Il avait été arrêté, et emprisonné, en janvier 2017, après avoir publié sur les réseaux sociaux un entretien qu’il avait eu via Skype avec une personne se présentant comme un diplomate israélien et qui affirmait qu’un bureau de liaison israélien avait existé à Alger dans les années 1990. Plus d’infos sur le site de Reporters sans frontières qui dénonce « une condamnation disproportionnée et injustifiée ».