Balade nocturne à la Villa Médicis

Après avoir invité Yann Kersalé à « mettre en lumière » son bâtiment, la Villa Médicis a inauguré ce week-end la première édition du Festival des lumières. Intitulée Ouvert la nuit et placée sous le commissariat de Chiara Parisi, elle réunit des œuvres signées Rosa Barba, Camille Blatrix, Christian Boltanski, Nina Canell & Robin Watkins, Maurizio Cattelan, Trisha Donnelly, Jimmie Durham, Elmgreen & Dragset, Félix González-Torres, Douglas Gordon, Joan Jonas, Hassan Khan, Lee Mingwei, François Morellet (1926-2016) et Otobong Nkanga. Jusqu’au 28 janvier, du vendredi au dimanche, le public est invité à les découvrir dans le cadre d’une balade nocturne (de 17 h à 22 h) à travers le jardin de l’institution romaine. « L’idée est de renouer avec le grand espace scénique que représente la Villa Médicis dans l’imaginaire, mais aussi de jouer avec l’immatérialité désincarnée que peut prendre la lumière, avec la splendeur de l’obscurité, explique Chiara Parisi. Ouvert la Nuit fait référence au recueil de nouvelles de Paul Morand, dans lequel chaque histoire se situe dans une nuit et un lieu différent ; entre chien et loup, le visiteur entre en scène avec les propositions qui se jouent devant lui. Il s’agit d’un projet nocturne et mystérieux qui s’est construit avec différentes générations d’artistes dans une grande liberté et qui se laisse découvrir avec ce même esprit. Pour chacun des artistes, les jardins se sont révélés un havre pour développer ou rejouer des créations exceptionnelles. » Visuel : Œuvre signée Felix Gonzalez-Torres.