Balade artistique et sensorielle au Domaine de Saint-Germain-en-Laye

Conçue à l’initiative de l’association Arts Convergences – fondée en 2013, elle mène des actions en faveur des personnes souffrant de maladies psychiques à travers des projets artistiques –, et présentée jusqu’au 1er octobre, l’exposition Jardin de Mémoires, l’art du partage prend la forme d’un parcours d’installations sonores disséminées au cœur du Domaine national de Saint-Germain-en-Laye (78). Signées Eric Le Maire, Charles-Edouard de Surville, Carole Baudon et Vanessa de Ternay, les œuvres créées in situ sont le fruit de rencontres entre les artistes et des collectifs de patients et de soignants de cinq centres d’accueil de jour en psychiatrie de Rambouillet, Trappes, Saint-Cyr-l’Ecole, Versailles et Saint-Germain-en-Laye. Dès l’entrée du parc, une installation met en résonance cymbales et éléments de batterie sous le jet de la fontaine. Non loin, sur le grand parterre, d’immenses tiges de fibres de verre se balancent telles des métronomes à vent. Dans la perspective de l’allée Dauphine, des ailes d’abeille en métal, d’une envergure de près de cinq mètres, tintent quant à elles des sons produits par les pampilles de verre qui s’y cognent (notre photo). Enfin, dans le jardin anglais, des piédestaux en bois dissimulent des tables d’harmonie qui transforment et amplifient le son capté dans les arbres et des pavillons de gramophones interpellent les passants. Depuis la conception jusqu’à la production des œuvres, en passant par le choix des matériaux, des supports et la finalisation de la présentation, l’ensemble a pris forme au fil des rencontres et échanges entre les artistes, les patients et les soignants. S’inscrivant dans un dialogue expérimental avec les lieux, cette proposition multiple, sensorielle et pluridisciplinaire, entremêle le vu et le vécu, le réel et l’imaginaire, l’héritage collectif et l’expérience individuelle. Le Domaine national de Saint-Germain-en-Laye est ouvert tous les jours de 8h à 20h30 en juillet et en août et de 8h à 19h30 en septembre. Visuel : Pièce signée Eric le Maire.