Artistes Actifs

« On dit que l’art soigne, ce n’est pas un hasard si autant de gens vont voir des expositions dans les musées ou les galeries et en ressortent mieux », constate Fabienne Lopez, présidente de l’association Principes Actifs, qui milite pour l’usage médical du cannabis depuis plus de 25 ans et invite 30 artistes (1), amis de la cause, à exposer à la galerie Art-Cade, à Marseille, du 20 au 28 décembre.

Affiche signée Kiki Picasso.

Rien que des figures emblématiques de la peinture, de la photographie, du collage et du dessin, colorié, crayonné, stylographié, psyché, barré, léché, millimétré… sont réunis pour ce deuxième rendez-vous artistique de l’association Principes Actifs. « On ne peut pas vraiment parler de commissariat, explique Fabienne Lopez, sa présidente. J’ai longtemps vécu dans les milieux artistiques et l’exposition s’est construite naturellement, par cooptation. Avec Pascal Blondeaux, nous souhaitions évoquer autrement qu’avec des malades les bienfaits du cannabis. Nous en avons parlé à Kiki Picasso, tout de suite partant, qui lui-même a contacté Olivia Clavel, du groupe Bazooka, et puis, de fil en aiguille, Muzo, Placid (2) se sont joints au groupe. » « Certains artistes, comme Antoine Perpère, connaissaient bien la galerie Art-Cade – soutenue par les collectivités locales, elle accompagne la rencontre entre les artistes et les publics depuis 1992 –, d’autres artistes marseillais, tels Anne-Marie Pécheur ou Jean-Pierre Audat, connaissaient bien l’association », précise Aurélie Berthaut, la directrice du lieu. L’expression « principes actifs » renvoie aux effets thérapeutiques, psychoactifs, produits par les plantes médicinales, sur les molécules desquelles repose la pharmacopée traditionnelle. L’exposition Principes actifs, Principes créatifs aurait donc pour objet de (con)fondre le savoir des plantes et celui des images ! Comme la labyrinthiste France de Ranchin, qui crée aussi bien sur papier que dans la nature. « Nous présentons aussi dans l’exposition le photographe de Charlie Hebdo, Arnaud Baumann, qui propose des tirages sur papier bio, issus de son ouvrage Dans le ventre de Hara Kiri, paru aux éditions La Martinière en 2015. Le sujet fédère beaucoup de monde. » « Nous sommes très en retard en France sur ces questions, relève pour sa part Kiki Picasso, qui accompagne le combat de la dépénalisation depuis des années. Pourtant, lors des Journées nationales de la Fédération Addiction, qui représentent toutes les obédiences et se sont tenues à la Cité des sciences, en 2018, de nombreux artistes étaient déjà présents. On sent venir ce désir d’ouverture ! » Dans les 250 m2 de la galerie marseillaise, dite des Grands bains douches de la Plaine, Kiki Picasso qui, parallèlement à sa peinture, travaille actuellement sur des couvertures de livres, ainsi que sur un hommage à Cavanna, présente des reproductions sur bâches plastiques de grands dessins scannés, mixés et trafiqués sur ordinateur : « Des mains en train de rouler et des filles qui tiennent des bangs : je suis très premier degré, sur le sujet ! » Chaque artiste propose quatre à cinq œuvres et fera un don à l’association à l’issue de la vente. Le très talentueux photographe des milieux de l’art et des nuits parisiennes Dom Garcia, auquel la galerie La clé, située à Paris dans le Marais, consacrait une exposition monographique en juin dernier, y présente les tirages (40 x 50 cm) issus de ses albums Name dropping. « Je n’arrivais pas à choisir, glisse-t-il, alors Fabienne a décidé pour moi d’exposer des portraits d’artistes et de performeurs du Cirque électrique. » Les pièces exposées sont mises en vente entre 50 euros, pour des petits dessins originaux, et 7 000 euros, mais on y trouve aussi des mugs et des coussins douillets. Ainsi, collectionneurs avertis, fans, auteurs et travailleurs modestes pourront s’y retrouver pour un soin !

(1) Avec Elsa Blondeaux, Olivia Clavel, Elvire Clev, Catherine Dard/Croc, France De Ranchin, Anne Van Der Linden, Jean-Baptiste Audat, Arnaud Baumann, Pakito Bolino, Cavern, Doog, El Zoufri, Dom Garcia, Gebe, Joko, Matt Konture, Philippe Lagautriere, Liberatore, Muzo, Pascal, Antoine Perpère, Phix, Kiki Picasso, Placid, Pyon, Damien Roudeau, Dominique Spiessert, Lolo Thomas, Leo Vargas et Zazec Vermouth.
(2) Placid expose actuellement 50 vues de Paris à la gouache, au local du parti communiste du XXe arrondissement parisien jusqu’au 5 janvier.

Contact

Principes actifs, Principes créatifs, du 20 au 28 décembre à la galerie Art-Cade, les Grands bains douches de la Plaine, à Marseille.
Vendredi 21 décembre à 14 h, est organisé un atelier « Réduction des risques : vaporisation mode d’emploi » conduit par Philippe Sérié. Samedi 22 décembre à 16 h, deux films de Marc Dufaud seront projetés.

Crédits photos

Image d’ouverture : Toile signée Olivia Clavel © Olivia Clavel – © Kiki Picasso, courtesy Principes Actifs – © Placid – © Muzo – © Jacques Pyon – Labyrinthe Bleu Jaune d’Or © France de Ranchin – Alan Vega © Dom Garcia –
© Damien Roudeau – En rage © Catherine Dard, alias Croc – © Captain Cavern – © Anne Van Der Linden – L’Augmentante  © Antoine Perpère