Amnesty appelle à la résistance

« En 2016, des gouvernements ont fermé les yeux sur des crimes de guerre, conclu des accords qui affaiblissent le droit d’asile, adopté des lois qui bafouent la liberté d’expression, incité au meurtre de personnes simplement accusées de consommer des stupéfiants, justifié la torture et la surveillance de masse, et élargi des pouvoirs de police déjà draconiens », peut-on lire sur le site d’Amnesty International. L’ONG publie aujourd’hui son rapport 2016/2017 et, face aux renoncements des grandes puissances à se battre pour le respect des droits et des libertés, appelle chacun à se mobiliser et agir. Pour le président d’Amnesty Salil Shetty, « 2017 sera une année de résistance ; nos espoirs reposent sur le peuple ».