36 heures de conversation plurielle et festive entre arts et sciences

Vous ne savez pas quoi faire les vendredi 2 et samedi 3 février ? Alors, ne cherchez plus ! Filez directement à la Cité internationale des Arts, à Paris : un événement exceptionnel s’offre à vous. Nous ne sommes pas le nombre que nous croyons être va rassembler plusieurs centaines d’artistes, chercheurs et autres penseurs pour 36 heures d’échanges variés et inattendus avec le public. Les jeunes sont bienvenus et attendus. A ne pas manquer !

36 heures ! Voici la durée de l’événement inédit qui se déroulera du vendredi 2 février 10 heures au samedi 3 février 22 heures, à la Cité Internationale des arts, à Paris. 300 artistes, chercheurs, penseurs, porteurs de projets et des centaines d’étudiants de diverses formations artistiques et scientifiques donnent rendez-vous au grand public. Nous ne sommes pas le nombre que nous croyons être est un évènement proposé par la Fondation Daniel et Nina Carasso, en partenariat avec la Chaire Arts & Sciences, dont l’ambition est d’établir un dialogue entre arts, sciences et société pour imaginer demain. Quelque 300 participants internationaux d’horizons géographiques et disciplinaires très variés investiront plusieurs espaces de la Cité internationale des arts avec comme fil conducteur l’univers romanesque de The Compass Rose (1982), un recueil de nouvelles de l’auteure américaine de science-fiction Ursula K. Le Guin. Durant deux jours et une nuit, le public pourra rencontrer les invités, participer à de nombreuses expérimentations et découvrir des œuvres inédites d’Otobong Nkanga, Koki Tanaka,Yaïr Barelli et Jochen Dehn. Répartis dans le bâtiment, différents espaces seront investis par des collectifs de travail rassemblés selon leurs objets d’étude et d’enquête : environnement, santé, éducation… Composé d’acteurs venant des champs de la recherche, de la création, du militantisme et de la société civile, chaque atelier proposera un programme d’événements, de projections, de lectures, de rencontres…

Donnant la parole à des théoriciens, philosophes et penseurs pour imaginer le monde de demain, un cycle de conférences en continu, intitulé Futurologies convergentes, se déclinera en quatre thèmes : « écologie (territoire, militantisme, autonomie) », « pouvoirs et contre-pouvoirs », « musées et éducation », « démocratie ». Conçu par Mélanie Bouteloup et Nora Sternfeld, il visera à dessiner un horizon de pensée de ce que nous tenons à voir exister dans le futur.
Certaines expériences seront plus précisément destinées au jeune public : mettre son imagination à contribution pour réaliser un robot, toucher les nuages, traverser des murs sans utiliser les portes… Jeux et ateliers multisensoriels, pédagogiques, artistiques et ludiques seront proposés pour les 5-15 ans et pourront être pratiqués en famille. Un livret-jeux sera également disponible pour les plus jeunes. Il permettra de s’aventurer librement dans l’histoire et les espaces de la Cité internationale des arts, d’appréhender de manière active et ludique les installations et propositions artistiques.
Du vendredi à 22 h jusqu’au samedi 5 h 30 (oui, oui, vous lisez bien), Discontrol party, dispositif festif interactif conçu par Samuel Bianchini, fera se rencontrer deux mondes : celui des technologies de surveillance les plus évoluées et celui de la fête. Piste de danse et salle de spectacle deviendront, le temps d’une nuit, un night-club aménagé en salle de contrôle. La programmation musicale sera signée Sylvie Astié (Dokidoki éditions). Les amateurs reconnaîtront parmi ses invités Candie Hank, Rebeka Warrior, Retrigger, Front de cadeaux, Mr Marcaille, WR2OLD et Sinead O’Connick Jr.
Avec Nous ne sommes pas le nombre que nous croyons être, la Fondation Daniel & Nina Carasso souhaite créer un moment de dialogue entre les artistes, scientifiques, penseurs et le grand public. A travers cette proposition se dessine la volonté d’outrepasser les frontières entre experts, spécialistes, créateurs, étudiants et novices, mais aussi d’explorer et de découvrir de nouvelles expériences esthétiques, multisensorielles et créatives. Pour le moment, il n’est pas question de parler d’une première édition, mais si le succès est au rendez-vous, il sera peut-être permis d’espérer.

(1) Première chaire de ce type à avoir vu le jour en Europe, en septembre dernier, la Chaire Arts & Sciences est portée par l’Ecole polytechnique, l’Ecole nationale supérieure des Arts Décoratifs – PSL, la Fondation Daniel et Nina Carasso et la Cité internationale des arts.
(2) Intervenants : Giovanna Di Chiro, Kristin Ross, Laurent Jeanpierre, Elizabeth Povinelli, Laurence Rassel, Laurence de Cock, Omar Slaouti, Bonaventure Soh Bejeng Ndikung, Françoise Vergès, Fatima El-Tayeb, Oliver Marchart et Athena Athanasiou.
(3) Entrée payante : 10 €. Billetterie : micadanses.com.

Contact
Crédits photos