Ljubomir Milinkov – L’ode à Cybèle

Ljubomir Milinkov courtesy Amac

Fier représentant de l’art naïf, Ljubomir Milinkov affiche sans ambages et sans complexe son autodidaxie, mais n’en oublie pas pour autant de bien préciser qu’il est diplômé de « l’école supérieure des beaux-arts de Nulle part »… S’inspirant des paysages urbains et ruraux de sa Serbie natale et de ses deux contrées d’adoption – la France et les Etats-Unis –, le peintre compose une pastorale enlevée, lumineuse, où s’épanouissent références bucoliques et champêtres, sa manière de célébrer l’affection, l’admiration qu’il voue à la nature et à la terre. Un trait franc et précis, des couleurs vives et gaies, des formes alliant douceur et simplicité sont autant d’élément qui, tranchant avec l’allure paisible et tranquille des moutons blancs et noirs qui, souvent, transhument d’une toile à l’autre, caractérisent une œuvre rayonnante et joyeuse, entraînant le spectateur au cœur d’un monde imaginaire qui se déploie tel un hommage, voire une offrande, à Cybèle et son royaume. S’égaillant à travers le champ de la toile ou s’alignant en de sages files ou figures géométriques, les moutons de Milinkov nous renvoient, dans un mélange d’ironie et de tendresse, à notre condition d’humain. Sur son site, l’artiste partage avec son public quelques-uns des principes et réflexions qui ont gouverné son existence, et donc son art : « De tous les chemins que la vie m’a offerts, dit-il notamment,c’est celui de l’exaltation, guidé par Eros, que j’ai suivi le plus volontiers. »

Ljubomir Milinkov courtesy Amac
Tour de Gustave Ljubomir, Ljubomir Milinkov

GALERIE

Contact
Crédits photos