George Condo – Flibustier du bon goût

Le musée Maillol présente les toiles récentes de George Condo. Le style de ce peintre né en 1957 aux Etats-Unis, qui travailla un temps comme sérigraphe de la Factory d’Andy Warhol, se joue du pillage des genres. « Ma mémoire est composée de fragments que je veux mettre en état de continuité », confia un jour l’artiste. Il revisite le cubisme ou l’expressionnisme, emprunte au cartoon comme à la bande dessinée et rend hommage aux grands maîtres : Goya, Velasquez, Picasso, Bacon.

Son univers à l’humour grinçant est peuplé de personnages grimaçants. Avec un penchant pour la caricature, il met en scène une galerie de bouffons aux têtes hybrides, globes dilatés, yeux vairons, bouches édentées. Son Tailor au visage déstructuré, costume à peine couturé, semble attendre le fil et l’aiguille. Nez rond, menton prognathe, fraise de dentelle, son Duke of Marlboro, caresse son ventre rebondi de ses mains porte-cigarettes aux ongles vernis. Plus loin, le peintre détourne le nu académique pour des scènes de copulation hallucinées. Son Pierrot lunaire surgit d’une poubelle sous un ciel étoilé pour interrompre les ébats d’un couple mi-interloqué mi-horrifié. Ses inventions picturales hésitent entre tragique et comique. Avec parfois un succès inégal, George Condo se pose en flibustier du bon goût.

George Condo/Adagp Paris 2009
Smiling Girl with Black Hair, George Condo, 2008

GALERIE

Contact
George Condo la civilisation perdue, jusqu’au 17 août. Fondation Dina Vierny – Musée Maillol, 59-61, rue de Grenelle, 75007, Paris, France.
Tél. : 01 42 22 59 58 www.museemaillol.com.

Crédits photos
The Cracked Cardinal © George Condo/Adagp Paris 2009,Smiling Girl with Black Hair © George Condo/Adagp Paris 2009