Fischli et Weiss à New York – De la complexité du réel

Le Musée Guggenheim de New York propose actuellement une rétrospective des travaux de Peter Fischli et David Weiss, disparu en 2012.

Plus de trois cents sculptures, photographies, installations et vidéos célèbrent 33 ans d’une collaboration fructueuse entre les deux artistes suisses (ci-dessus : Rat and Bear – Sleeping). En apnée dans le quotidien, leur œuvre est le fruit d’un dialogue constant entre eux. Elle explore nombre de notions contradictoires : le travail et les loisirs, la fiction et la réalité, le kitsch et la beauté, le banal et le sublime. Un travail sur la dualité que Fischli et Weiss n’hésitent pas à illustrer en s’adonnant à des scènes pleines d’humour montrant un rat et un panda. Le premier symbolise un animal à la fois commun et désagréable, le second une espèce protégée et aimable. Malgré toutes leurs différences, ils agissent en partenaires et en pairs. Que ce soit au moment de la sieste ou en pleine discussion sur un pont ! L’exposition « Comment mieux travailler » met en évidence les liens entre les différentes séries nées au fil des années, ainsi que la cohérence d’un travail pourtant protéiforme. Les Suisses aiment poser des questions fantaisistes et n’hésitent pas à y répondre par une philosophie bien à eux qui mélange sans cesse l’important et l’insignifiant, l’incroyable et le banal. Plusieurs propositions prennent la forme d’archives, de compilations subjectives, sur des sujets aussi différents que des vues touristiques ou d’aéroports collectées durant plus de 20 ans. Inspirées tout aussi bien par l’histoire du monde que par la culture populaire, certaines pièces sont réalisées en argile, d’autres en caoutchouc, perpétuant la réflexion de Fischli et Weiss sur les contraires. Nombre d’objets minutieusement sculptés – lampes de table, boîtes de pizza, pots de peinture… – ne cherchent pas à singer la réalité, mais à faire réfléchir sur notre perception et la complexité du monde environnant. Il ne s’agit pas là de poursuivre la réflexion de Duchamp initiée avec les ready-made mais de pousser l’œuvre du réel vers l’invraisemblable. Prévue de longue date, « Comment mieux travailler » a été imaginée en toute complicité avec Peter Fischli. A découvrir jusqu’au 27 avril.

Contacts

Crédits photos