Elmgreen & Dragset à Copenhague – Commune singularité

Elmgreen & Dragset, photo Anders Sune Berg

Après l’Astrup Fearnley Museet d’Oslo, c’est au tour du SKM, National Gallery de Copenhague d’accueillir Biography, une exposition rétrospective dédiée au duo nordique Elmgreen & Dragset – Michael Elmgreen est danois, Ingar Dragset norvégien –, dont l’œuvre explore depuis près de vingt ans – à travers des sculptures, des performances et des installations interactives – la notion d’identité sociale. «  Cette exposition évoque la biographie de tout un chacun, les conditions qui président à la construction de nos identités respectives, explique Michael Elmgreen. Elle s’intéresse à la manière dont on bâtit et on s’approprie l’histoire de sa vie, à une époque où s’entrecroisent une multitude de points de vue opposés et de sources d’influence. (…) C’est même assez incroyable qu’il soit possible de se constituer une identité propre, spécifique au milieu de la foule de nos semblables, surtout à l’heure où nombre d’entre eux – notamment les politiques – tentent de nous rendre tous identiques. Mais l’humain possède une capacité de résistance intrinsèque et n’a pas fini d’exiger que soit prise en compte son unicité.  » L’exposition présentée par le SKM se déploie à travers tout le rez-de-chaussée du musée. Une trentaine de pièces sont réunies, certaines parmi les œuvres les plus connues d’Elmgreen & Dragset, dont The One & the Many (2010) – un bâtiment de 12 m de haut abritant des logements sociaux aux intérieurs illuminés et visibles à travers leurs fenêtres –, d’autres réalisées spécifiquement pour l’occasion  ; c’est le cas notamment de Welcome (2014), qui met en scène une caravane Airstream grandeur nature sur laquelle est tombée une enseigne lumineuse portant l’inscription «  Welcome to Las Vegas  », mais aussi de The Award (2014), une petite sculpture représentant une montre Rolex et réalisée à partir du bronze de la médaille Eckersberg, haute distinction culturelle danoise reçue par le duo en 2012. «  L’exposition a été conçue à la manière d’un scénario filmique, dans lequel les visiteurs jouent un rôle actif. Elle est à appréhender dans son ensemble, comme une œuvre d’art  », précise les deux artistes. A découvrir jusqu’au 4 janvier.
Elmgreen & Dragset, photo Anders Sune Berg
The Future, Elmgreen & Dragset, 2013
Elmgreen & Dragset, photo Anders Sune Berg
The One & the Many, Elmgreen & Dragset, 2010
Elmgreen & Dragset
He, Elmgreen & Dragset, 2013
[[unique-h440:8]]

GALERIE

Contact
Crédits photos