Art Paris Art Fair 2015 – Un petit tour

Hua-Kuan Chen-Sai

C’est reparti  ! La présence d’Art Paris Art Fair au Grand Palais signe à la fois le retour du printemps et le début d’une enthousiasmante série d’événements consacrés à l’art contemporain, dont la Biennale de Venise n’est pas des moindres  ! C’est avec un plaisir non dissimulé que l’on gravit les quelques marches qui mènent sous la célèbre verrière. Une œuvre de Chen Sai Hua Kuan (iPreciation Singapour) ouvre le bal dès le parvis. Des curieux, peu nombreux, s’approchent et se calent entre deux grandes «  oreilles  » blanches, qui au lieu d’écouter amplifient le son émis par eux dans une sorte de tuyau, que l’on suppose créé à cet effet. Amusant  ! Dans la foire, les allées amples donnent accès aux quelque 145 galeries venues du monde entier. Et cette année, plus particulièrement de Singapour et d’Asie du Sud-Est. L’ambiance est feutrée et détendue. De nombreux espaces ne sont investis que par les œuvres d’un même artiste. Le solo show est à l’honneur  : un choix qui permet une vision plus élargie du travail d’un créateur, un véritable plus pour les visiteurs qui ont le sentiment de naviguer entre des expositions et non des stands. Signalons la mise en scène particulièrement réussie des pièces d’Ivan Messac par Baudoin Lebon (Paris) et l’accrochage fourni des œuvres de Radenko Milak par Pierre Courtin de la galerie Duplex 100 m2 (Sarajevo), qui présente notamment Body Language, une série de quatorze aquarelles. Superbe  ! L’œil se promène. Il sait qu’il ne pourra pas tout enregistrer. Alors, au gré de ses errances, il s’arrête, se fixe et entraîne tout le reste du corps vers les passionnantes formes de couleurs translucides d’Herbert Hamak, représenté par la galerie Tanit (Munich, Beyrouth), les aciers géométriques de Norman Dilworth, installés par la galerie Oniris (Rennes), ou l’étonnant «  cerf-volant  » de Lyndi Sales, proposé à la galerie Maria Lund (Paris). Avant de laisser la place aux images, soulevons notre chapeau face aux accrochages de Lélia Mordoch (Paris) et de Catherine Issert (Saint-Paul-de-Vence), qui sont toujours parmi les plus réussis de la foire. Bonne découverte à tous.

Galerie Lélia Mordoch
Vue du stand de la galerie Lélia Mordoch
Norman Dilworth
Reformed, Norman Dilworth, Galerie Oniris
Radenko Milak
Body Language (premier plan), Radenko Milak, Duplex 100m2
Herbert Hamak
Pièces d’Herbert Hamak, Galerie Tanit
Jean-Bernard Métais
Irréversible n°205, Jean-Bernard Métais, Galerie Marie Hélène @de La Forest Divonne
Ivan Messac
Vue du solo show d’Ivan Messac, Galerie Baudouin Lebon
Galerie Catherine Issert
Vue du stand de la@galerie Catherine Issert

GALERIE

Contact
Crédits photos