Jean-Michel Meurice et Vaccaro – La sérénité des courbes

« On est peintre, même quand on ne peint pas », déclare Jean-Michel Meurice face à la caméra. Invité à cent mètres du « centre du monde », le cinéaste qui fut à l’origine d’Arte se présente. Sur les murs blancs du centre d’art contemporain se déploient des cercles imposants aux allures de mandala, témoins de deux périodes de l’artiste. Les gestes répétés et parallèles issus de la période Support/Surface, dont il fut l’un des cofondateurs, épousent les courbes d’une recherche de l’arabesque. Motifs floraux et aplats de couleurs se superposent, interrogent les limites entre la peinture et le décor. Dans une autre salle, ce sont les œuvres de Vaccaro qui attendent le visiteur. « Je recommande de toucher les œuvres pour mieux appréhender leur sensualité », explique l’artiste. Influencé par ses lectures et la musique qu’il écoute, ce dernier livre des sculptures aux couleurs rehaussées par la lumière que laisse passer la matière translucide. Les formes douces et aériennes appellent les caresses. Une véritable ode poétique à la sérénité.
Vaccaro
Clos, Vaccaro, 2008

GALERIE

Contact
Jusqu’au 22 mars Centre d’art contemporain À cent mètres du centre du monde | ACMCM, 3, av. de Grande Bretagne, 66000, Perpignan, France.
Tél. : 04 68 34 14 35 www.acentmetresducentredumonde.com.

Crédits photos
Embolcall © Vaccaro,Clos © Vaccaro,Voleia © Vaccaro,Triangle © Vaccaro,