M-Museum de Louvain – Les rêveurs d’Ugo Rondinone

studio rondinone

Pour Ugo Rondinone, une exposition doit toujours tendre vers l’œuvre d’art totale, qu’il aime décrire comme un paysage onirique destiné à entraîner le spectateur dans une autre réalité. Il en va donc ainsi pour thank you silence, à l’affiche tout l’été au M-Museum, à Louvain en Belgique. L’artiste, né en Suisse et installé à New York, y a transformé certains espaces en structures architecturales monumentales, recouvert plusieurs murs de matériaux nouveaux et obstrué les ouvertures des fenêtres, laissant filtrer la lumière par les miroirs de ses installations. Un tremplin monumental, un triangle et un volume rectangulaire recouverts d’une structure terreuse transforment l’aspect des salles qui se succèdent. C’est dans cette atmosphère étrangement sereine que l’artiste a installé l’intégralité de la série nudes : quatorze sculptures grandeur nature de personnages en cire, très réalistes mais aussi comme fissurés par le temps. Chacun d’eux constitue un arrêt sur image : plongé dans des pensées éternelles, l’homme, ou la femme, complètement anonyme demeure suspendu entre méditation et rêve. Les jours laissés ici et là par Ugo Rondinone, entre un membre et un tronc, ou carrément au milieu d’un buste, présagent peut-être d’une fragmentation des corps, voire de leur dislocation. Les différentes tonalités de gris et de marron utilisées accentuent encore cette impression d’assemblage comme si, à l’origine, toutes les pièces ne formaient qu’un amoncellement dans lequel l’artiste aurait prélevé tantôt des bras, tantôt des jambes ou encore une tête. Assis à même le sol, les nudes, souvent appuyés contre un mur ou repliés sur eux-mêmes, n’attendent rien, ni personne. Ils sont. Enigmatiques et magnifiques.

[[double-vh220:2,3]][[double-vh220:4,5]]

GALERIE

slider
Pas d'images trouvées
Contact
Crédits photos