AP’Art – L’art de découvrir les Alpilles

A comme Alpilles, P comme Provence, AP’Art réunit cet été plus d’une soixantaine d’artistes français et internationaux dans la région PACA. La manifestation est née d’une simple constatation de la présidente de l’association A3-Art, la dynamique Leïla Voight : chaque année nombre de festivals fleurissent partout en France, et notamment dans les régions les plus touristiques, mais aucun d’entre eux n’est consacré aux arts plastiques dans le Sud de la France. Dans les Alpilles, de Saint-Rémy-de-Provence aux Baux et d’Orgon à Tarascon, près de quarante lieux ont donc accepté d’accueillir des œuvres qui pour certaines ont été réalisées pour l’occasion. Mairies, musées, chapelles, domaines viticoles, hôtels… seront ainsi investis par un ou plusieurs artistes. Plus insolites, ces coins de nature qui se transformeront en salle d’exposition comme la carrière du Mas de la Pyramide, écrin de choix pour une nouvelle génération de fleurs virtuelles de Miguel Chevalier, ou les alentours de la chapelle Saint-Gabriel, terrain d’atterrissage pour les petites bulles de détente et de rêverie (cocons en bambou dans lesquels le visiteur peut entrer) de Myrïam Goubey. Peinture, sculpture, installation, vidéo, photographie… le public aura l’embarras du choix. Saint-Rémy remporte la palme de la programmation avec 23 lieux impliqués dans le festival comme la bibliothèque Joseph-Roumanille qui ouvrira ses portes à Jacques Villeglé ou le château des Alpilles qui abritera les œuvres de Robert Combas, Sophie Elbaz et Peter-Henri Stein. Au programme également des projections de films, des conférences et des débats. Si le festival ne dure que six jours, du 8 au 13 juillet, 22 lieux partenaires ont d’ores et déjà décidé de jouer les prolongations jusqu’aux Journées du Patrimoine, les 18 et 19 septembre. Une aubaine pour tous les touristes amateurs d’art contemporain.
M. Chevalier courtesy galerie Suzanne Tarasiève
Fractal Flowers, Miguel Chevalier, 2010

GALERIE

Contact
Crédits photos