Ai Weiwei à Séville – Chantre des traditions

Proposée par le Centre andalou d’art contemporain (Caac), à Séville, Résistance et Tradition est la première exposition personnelle d’Ai Weiwei accueillie par une institution espagnole. Installation, céramique, vidéo, photographie, la plupart des modes d’expression de l’artiste chinois sont ici représentés et témoignent, comme à leur habitude, à la fois d’un regard critique sur la situation politique de la Chine et d’un profond attachement à ses traditions culturelles. L’ensemble résonne d’une façon singulière, abrité par les murs ancestraux – datant du XIIe siècle – du Monastère de la Cartuja transformé en fabrique de faïence et de porcelaine au XIXe siècle. Et plus particulièrement Sunflower Seeds, une installation constituée de trois millions trois cent mille graines de tournesol en porcelaine dispersées au sol, toutes peintes à la main par des centaines d’artisans de Jingdezhen*, considérée comme la capitale de la céramique chinoise. La pièce, emblématique, évoque ce peuple dont on disait qu’il se tournait vers Mao comme vers le soleil. Elle est aussi un hommage aux gardiens de savoir-faire millénaires, mis en danger par les modes de production industrielle et la consommation de masse devenus aujourd’hui la norme. Ai Weiwei n’a de cesse de questionner la valeur des choses et des idées, de dénoncer les faux-semblants et, plus largement, les défaillances d’un système qui a fait de l’homme un laissé-pour-compte. Un engagement qui a un prix : après avoir été arrêté, en avril 2011, et tenu au secret pendant plus de 80 jours, l’artiste reste en liberté conditionnelle ; il ne peut quitter Pékin sans autorisation. A l’étranger, la mobilisation en sa faveur ne faiblit pas. L’organisation de cette exposition, financée par le Caac, le prouve.

Ai Weiwei

Ai Weiwei et Serge Spitzer

Ai Weiwei

Ai Weiwei

Ai Weiwei

* Ville de la province du Jiangxi, dans le sud-est de la Chine. Présentée pour la première fois en 2010, à la Tate Modern de Londres, Sunflower Seeds était alors constituée de 100 millions de graines – une partie a depuis été vendue aux enchères –, dont la réalisation avait mobilisé 1 600 artisans pendant deux années et demie.

GALERIE

Contact
Crédits photos