Pascal Bordaries – Tout autour de l’œil

Tout est figé. D’une forêt de signes et de symboles jaillit un œil anxieux qui accroche le passant. Par la grâce de ce regard, la toile quitte le terrain de l’abstraction. Une figure s’impose, silhouette lunaire qui traverse le champ du tableau… «  L’œil est la première chose que je pose, explique Pascal Bordaries, pour que la toile soit lisible. Loin de laisser le spectateur se promener dans mes œuvres, je confirme ce que j’y ai vu.  » Autrefois, Pascal Bordaries était sculpteur. Avant de rejoindre la famille des peintres, il s’est plongé dans un manuel de peinture. Il y a appris des techniques anciennes dont certaines remontent au XIe siècle, chimie des fonds et des enduits – colle de peau animale, blanc d’Espagne – le travail avec les pigments… Une fois ce savoir maîtrisé, il a suivi sa propre voie, au risque parfois de se fourvoyer. Aujourd’hui au faîte de son art, l’artiste travaille ses toiles de strate en strate, grattant, ponçant et écrivant jusqu’à ouvrir la porte de son univers. Derrière la simplicité apparente de ces silhouettes acidulées se cache le monde de la fragilité humaine. Seuls les regards en disent l’inquiétude et la sidération.
Pascal Bordaries
,
 

GALERIE

Contact
Crédits photos