Eudes Menichetti – Au fil du labyrinthe

Le tigre observe perplexe le face à face inattendu d’un Mandrake toujours aussi sûr de lui et d’un vieux sage chinois harnaché d’une cartouchière de révolutionnaire sud-américain. Sur le tableau d’à côté, l’ami Laurent qui ne ressemble toujours pas à Superman pose sous le regard amusé des Barbapapa ! L’univers d’Eudes Menichetti est un immense puzzle dont les pièces s’emboîtent comme autant de bribes de mémoire. L’artiste abandonne son inspiration à tout ce qui a composé ou qui tisse son quotidien ; aussi ses tableaux métalliques évoquent-ils, en vrac, à la manière d’un patchwork, les petites et grandes choses de l’existence. Sur de larges surfaces recouvertes d’une feuille d’aluminium, il cloue de petites pièces de métal découpées selon la danse très précise de son dessin. Un travail minutieux qui demande patience et longueur de temps. « J’ai commencé il y a plus de quinze ans, juste après les Beaux-Arts. Dans un atelier de gravure où je travaillais j’avais remarqué que certaines plaques étaient plus intéressantes que leurs épreuves. L’envie m’est alors venue de travailler le métal en le découpant, le repoussant, le grattant et ensuite de juxtaposer les pièces obtenues à l’instar d’un collage. » Les histoires naissent alors d’un travail acharné. Jour après jour, semaine après semaine, Eudes Menichetti dessine, incise, assemble, cloue et parfois rectifie la couleur. Peu à peu, pointe à pointe, émergent des dentelles chatoyantes à la gloire d’une mythologie télévisuelle et bédéiste où se déroulent rencontres improbables et récits drolatiques. L’artiste se met en scène aussi. Tantôt il arbore une chemise de « beau gosse », tantôt il s’implique en un autoportrait qui révèle cerveau et colonne vertébrale à la manière d’un écorché. Et c’est un regard désabusé et parfois amusé qu’il pose sur le monde dont il nous laisse percevoir une part à la fois commune et intime. Les petites phrases gravées sur ses tableaux tels des haiku sont comme un fil d’Ariane qu’il suffirait de suivre pour répondre à l’éternelle question « Qui suis-je ? »

, ,

GALERIE

Contact
Crédits photos