Mécénat – La Fondation Ricard accueille Ariane Michel

Ariane Michel

La Fondation Ricard est engagée depuis plus de dix ans aux côtés de la jeune scène artistique contemporaine française. Aux artistes émergents, elle donne les moyens de produire et de montrer leur travail dans un espace d’exposition conçu par les architectes Jakob+MacFarlane, en plein cœur du 8e arrondissement de Paris. C’est dans ce lieu, ouvert gratuitement au public, qu’Ariane Michel présentera sa dernière création du 8 avril au 12 mai. Baptisée Paléorama, l’exposition évoquera la préhistoire grâce à divers outils de représentation. Une manière de donner des allures de spectacle vivant à l’ensemble. Photographies et objets compléteront le parcours articulé autour de deux installations vidéo récentes, La Cave (2009) et La ligne du Dessus (2010), qui mettent en scène des protagonistes du temps des cavernes, et notamment le cheval de Przewalski – le dernier cheval sauvage au monde. L’artiste parisienne est allée à la rencontre de ce petit équidé qui a servi de modèle aux peintres de Lascaux et a été réintroduit depuis peu sur les plateaux mongols (espèce visible au jardin des Plantes à Paris). «  Cette jeune vidéaste filme des petites choses de la vie dans des conditions extrêmes  », admire Colette Barbier, la directrice de la Fondation Ricard. En effet, Ariane Michel est devenue une spécialiste des tournages difficiles. Pour Les Hommes, Grand Prix de la compétition française au festival international du documentaire de Marseille en 2006 et sorti en salles en 2008, elle avait tourné au nord-est du Groenland, lors de l’expédition Ecopolaris. Plaçant sa caméra à hauteur des animaux, l’artiste réduisait alors les scientifiques de la mission à des silhouettes, des ombres sans visage. Cette diplômée de l’Ecole nationale supérieure des arts décoratifs de Paris se plaît à jouer du rapport existant entre l’homme et la nature.

Ariane Michel
Détails, La Cave, extrait de la vidéo, Ariane Michel, 2009
Ariane Michel

GALERIE

Contact
Crédits photos