Samuel Rousseau – Arrêts sur image d’un alchimiste ludique

La planète bleue – une Terre-mère qui palpite comme le ventre d’une femme portant un enfant, deux assiettes posées face à face sur une table qui s’illuminent de scènes provocantes (le Festin des délices), et qui peuvent varier en fonction du menu… Samuel Rousseau se joue de la réalité pour lui inventer une magie qui entre fantaisie et humour laisse percer les préoccupations d’un artiste qui s’affirme plasticien plus que vidéaste  : la fragilité de l’homme, sa solitude, le malaise qu’engendrent nos sociétés. Ainsi sa troublante Lessive raciale où à travers le hublot d’une machine à laver tournoient sans fin une infinité de visages, où encore ce personnage au pied d’une volée de marches qui se démène et s’efforce en vain de franchir la première, condamné, tel Sisyphe, à toujours recommencer. L’exposition présente, depuis ses débuts en 1996, une quarantaine d’œuvres, vidéo, photographie et sculpture d’un artiste qui en confrontant la réalité la plus ordinaire à une fantaisie sans retenue, crée l’électrochoc propre à rappeler que toujours la vie devrait l’emporter, à condition, parfois, d’accepter de passer de l’autre côté du miroir.
coproduction Le Carré Saint-Vincent/ Scène Nationale d’Orléans - Samuel Rousseau, courtesy galerie Bärtschi, Genève
Plastikcity, Vidéo projection en boucle, DVD, bidons plastiques découpés, Samuel Rousseau, 2005

GALERIE

Contact
Crédits photos