Rémy Gastambide à Paris – A la source des origines

Rémy Gastambide

Après s’être un temps consacré à la photographie de reportage, Rémy Gastambide est revenu, il y a une dizaine d’années, à «  ses premières amours  » que sont le dessin et la peinture. L’artiste reprend à cette occasion son nom de naissance, Nguyên Bac Ai, témoin de ses origines vietnamiennes – enfant, il a été adopté par un couple franco-suisse et a grandi à Reims –, manière d’inscrire son «  identité intérieure  », son «  passé enfoui  », au cœur de son œuvre. Bouddha rieur ou ventripotent, Arahat, Boddhisattva…, le bouddhisme et sa mythologie constituent sa principale source d’inspiration ; déclinés à l’encre de Chine, l’acrylique, la gouache et l’aquarelle sur carton, bois, papier ou toile, ses personnages étonnent, font sourire ou inquiètent, titillent notre imaginaire et invitent à la réflexion. Alors que ses travaux, peu à peu, gagnent en format, Rémy Gastambide dit nourrir depuis toujours le désir de décorer une pagode bouddhiste  : «  Je conçois en cette tâche, la raison de mon engagement personnel et spirituel d’artiste. C’est le but, le sens même de ma vie  !  » Son travail est actuellement présenté à la galerie librairie Impressions, à Paris. En voici un aperçu.
Rémy Gastambide
Disciple en prière, Rémy Gastambide
Rémy Gastambide
Disciple en prière, Rémy Gastambide
Rémy Gastambide
Disciple en promenade, Rémy Gastambide
Rémy Gastambide
Disciple en promenade, Rémy Gastambide

GALERIE

Contact
Crédits photos