Vostok – Le murmure des étoiles

Au premier regard, on peut être étonné si ce n’est dérouté ; la “chose” informe fait songer à un vieux conteneur abandonné. Vu de près, elle révèle un curieux assemblage de tôles – débris de bateaux et de machines malmenés par le temps –, protégeant un petit habitacle sommairement aménagé en un improbable et ultime refuge. Appelée La Résistance ! par ses concepteurs, les plasticiens néerlandais de l’Atelier Van Lieshout, la cabine s’offre comme un lieu tout entier dédié à l’épanouissement créatif et constitue l’un des éléments clés de l’installation actuellement présentée par le centre culturel F93 * à la Cité des sciences et de l’industrie de Paris. Baptisée Vostok, elle fait référence à la capsule qui voici quelque cinquante ans fit de Youri Gagarine le premier homme à être envoyé dans l’espace. Car il s’agit ici, à travers une expérience sensorielle intime et singulière, de proposer au public d’appréhender l’infinitude, l’immensité sans fin, qui caractérise l’univers. Une expérience paradoxale puisque alliée à celle du confinement et de la promiscuité, vu la capacité d’accueil de la cabine !

Le langage utilisé est celui de la musique, composée par Eddie Ladoire à l’issue d’une longue conversation avec l’astrophysicien Jean-Philippe Uzan. Au-delà de la volonté d’abolir les frontières, souvent rigides, entre les différents savoirs et disciplines, F93 s’efforce de proposer aux artistes des pistes de réflexions issues de questionnements de scientifiques.

Il ne s’agit là ni de théories ni d’explications mais de sensations, d’interprétations et de développements. D’autant que pour Eddie Ladoire, le son est une matière destinée à être modelée, taillée, sculptée. Il joue ainsi avec les tonalités comme avec les sonorités et les résonances, mais également les ondes subliminales, inaudibles et pourtant perceptibles par le corps. L’ensemble vient évoquer différentes étapes de la vie d’une étoile, invite à plonger au cœur d’un trou noir ou d’un système planétaire. L’hypothèse énoncée étant que la musique, tel un transmetteur, permet de ressentir ce type d’objets qui nourrissent notre imaginaire et la passion bien plus concrète des scientifiques. Le public fait alors figure de récepteur original et unique, porteur d’une sensibilité particulière garante à la fois de sa liberté d’interprétation et d’une expérience aussi dense qu’atypique.* Implanté à Montreuil, en région parisienne, F93 est un centre culturel qui s’attache depuis près de trente ans à jeter des passerelles entre le grand public et les sciences, se servant de l’art comme d’un point de passage récurrent. En témoigne tout un programme d’expositions itinérantes développé autour d’un dialogue ininterrompu et fertile entre arts et sciences.

Atelier Van Lieshout, F93
Vostok, installation sonore, Atelier Van Lieshout, Eddie Ladoire, 2010

GALERIE

Contact
Crédits photos