Eric Bourdon – Joyeux délire

Eric Bourdon

Son univers est joyeux et fantasque, le trait, primesautier, s’en donne à cœur joie sur la toile, virtuose de la ligne, des courbes et arabesques, avant que les couleurs vives et lumineuses ne fassent irruption et reprennent possession des lieux. Eric Bourdon façonne de gentils monstres qui évoluent paisiblement au milieu d’une faune d’individus aux silhouettes des plus étonnantes, rondouillardes ou dégingandées, toujours infiniment sympathiques et ravies de venir stimuler nos âmes d’enfant assoupies. Ce qu’il ne peut exprimer au moyen de l’art pictural, le jeune artiste le traduit par le langage des mots – il est l’auteur d’un roman et de plusieurs essais d’ordre philosophique –, ou l’extériorise au travers de son propre corps, mis en scène lors de performances très proches du body-painting ; une discipline à la frontière entre le figuratif et le symbolique, vaste espace de créativité propice à sa recherche conduite à partir du réel. « C’est la plus grande liberté d’expression que je sache obtenir avec le corps », souligne-t-il.

Eric Bourdon
Glick, acrylique sur lin (46x38cm), Eric Bourdon, 2006

GALERIE

Contact
Crédits photos