Piero Gilardi à Nottingham – Engagé de nature

Piero Gilardi, photo Andy Keate

Le Nottingham Contemporary – musée d’art contemporain de la ville de Nottingham, en Angleterre – accueille actuellement Collaborative Effects, de Piero Gilardi. Comptant parmi les principaux contributeurs de l’Arte Povera, le Turinois a joué un rôle de premier plan dans les avant-gardes de la fin des années 1960 et durant la décennie suivante. L’exposition témoigne de l’art engagé et participatif qu’il a toujours prôné. Elle débute notamment avec les célèbres «  tapis-nature  » en mousse de polyuréthane sculptée qui, dès l’origine, avaient vocation à être utilisés. L’artiste incitait les visiteurs à s’y promener, s’y allonger, voire y pique-niquer tandis que d’autres créations pouvaient être portées. Aujourd’hui, toutes sont trop fragiles pour continuer à être manipulées. Si Gilardi a délaissé un temps le monde de l’art pour se consacrer à l’engagement politique, il n’a jamais, pour autant, abandonné ses convictions  : créer des relations sociales à travers l’art. Il est l’initiateur de nombreuses manifestations pour des causes diverses et son travail prend, dans ce cadre, la forme de performances et d’installations. Collaborative Effects retrace l’approche artistique de Piero Gilardi entre 1963 et 1985. A noter la présence de deux pièces plus récentes dont le public pourra s’emparer. Rêver sur un tapis de fleurs de Piero Gilardi, c’est déjà s’engager  !
Piero Gilardi, photo Andy Keate
Vue d’exposition, Piero Gilardi, 2013
Piero Gilardi, photo Andy Keate
Albatross, Piero Gilardi, 2011
Piero Gilardi, collection privée, photo Andy Keate
Rotolo tappeto natura, Piero Gilardi, 1967
Piero Gilardi, photo Andy Keate
Parco d’Arte Vivente, Piero Gilardi, 2008-2013

GALERIE

Contact
Crédits photos