Jean-François Blanc – Romantisme contemporain

Jean-François Blanc courtesy Amac

« Mon travail sur le paysage parle de la mémoire, mémoire intime et celle de la peinture. Un va et vient continu entre les lieux et le sujet tisse un dialogue avec le passé et le présent. » Fervent admirateur et fin connaisseur des grands maîtres de l’art pictural d’autrefois, Jean-François Blanc reprend le thème de la nature, le ravive et le renouvelle avec tendresse et élégance. L’application de cire et de pigments naturels sur le papier confère à ses dessins des teintes douces et calmes, invitant à une réflexion mélancolique. Il s’en exhale « un romantisme sombre », confie l’artiste, qui fait ici le choix du bicolore afin d’ « éviter les écueils d’une représentation trop narrative, et pour laisser place à la poétique du paysage. » Ses toiles, de grand format et pour leur part dominées par des couleurs acryliques graves, chaudes et profondes, sont autant de déclinaisons subtiles et lumineuses de la cascade et de la symbolique qui lui est inhérente. Il en résulte un ensemble harmonieux au sein duquel « le pictural l’emporte sur l’anecdote, le sujet n’étant pas la cascade mais bien plus la peinture », précise enfin Jean-François Blanc, auteur d’une œuvre sensible, romantique voire nostalgique, qui parfois flirte avec l’abstraction, comme pour mieux célébrer un art pictural à l’indéniable expressivité et à l’irréfutable vivacité.

Jean-François Blanc courtesy Amac
Entre ciel et eau, cire et pigment sur papier arche@(77 cm x 55 cm), Jean-François Blanc, 2009

GALERIE

Contact
Crédits photos