La Source, l’art en partage

Artelagore

Initiée dès 1991 par le peintre et sculpteur Gérard Garouste, l’association La Source s’invite au Palais de Tokyo pour y présenter une rétrospective des œuvres réalisées durant ces quinze dernières années au sein de ses ateliers. Créés à l’intention d’enfants et d’adolescents en situation d’exclusion en milieu rural et en rupture scolaire et sociale, ils ont pour ambition de les aider à prendre conscience de leurs potentialités, de leurs émotions, et de les aider à développer leur créativité artistique dans des domaines aussi variés que la peinture, la sculpture, l’installation, la photo et la vidéo, mais aussi le théâtre, la chorégraphie, la musique et l’écriture. Cette année 2009 était pour sa part placée sous le signe des arts culinaires. « La perspective de La Source, c’est de faire en sorte que la culture ne soit pas un luxe pour distraire quelques privilégiés, mais bien au contraire un moyen d’éduquer la jeunesse et de lui donner des repères pour mieux aborder son avenir », souligne Gérard Garouste qui prône une approche de la création contemporaine favorisant « l’épanouissement de l’enfant non dans la perspective d’en faire un artiste mais un être de désir ». Un éveil artistique qui vise à permettre son épanouissement, créer à côté des artistes chevronnés du rêve, lui inspirer de la « folie intérieure » et surtout lui faire découvrir une liberté à même de cautériser les blessures de l’enfance ou de l’adolescence. Un discours, une volonté, qui ne peut que faire écho à la propre enfance traumatisée de l’artiste qui n’a eu de cesse depuis d’approfondir sa connaissance des origines de notre culture et de l’héritage laissé par les Anciens, à travers l’étude passionnée de textes fondateurs ou essentiels : la Bible, le Talmud, les œuvres de Cervantès ou de Rabelais. Une démarche qui a toujours nourri son expression artistique, au même titre que son investissement social, poursuivi au sein de l’association qu’il a créée.

Pierre Monestier

Etablie sur deux sites, depuis 1994 à La Guéroulde, dans l’Eure, et depuis 2003 au domaine de Villarceaux, dans le Val-d’Oise, La Source développe son projet éducatif et socioculturel en collaboration avec de nombreux artistes, institutions, acteurs sociaux publics et organisations privées. Quinze années d’échanges, de réflexions et d’actions concrètes pour lutter contre l’exclusion des plus jeunes, au terme desquels l’association franchit aujourd’hui une nouvelle étape en s’élevant au rang d’organisation nationale. Un statut qui sera officialisé, ce 17 décembre à 18 heures, par son fondateur et sa nouvelle ambassadrice, Nathalie Baye, lors de la soirée d’ouverture de l’exposition rétrospective. C’est dans ce cadre également qu’aura lieu un débat réunissant Gérard Garouste, Michel Onfray, Jean-Michel Ribes, directeur du théâtre du Rond-Point à Paris, et François Barré, président du Frac d’Ile-de-France, autour du thème « l’art n’est pas un luxe mais une nécessité ». Enfin, clôturant une soirée déjà fort prometteuse, sera organisée une vente aux enchères aussi exceptionnelle qu’insolite : quelque 60 Polyèdres, réinterprétés à leur guise par autant d’artistes venus d’horizons multiples, seront ainsi livrés au marteau, au profit de l’association.

Frédérique Loutz

GALERIE

Contact
Crédits photos