Ayline Olukman – Des instants en suspens de vie

« La matière première de ma peinture est la photographie. Jour après jour je crée un répertoire d’images très proche du journal intime. Lors de mes voyages, je parcours les villes en m’intéressant principalement aux zones urbaines dites en “retrait”, aux quartiers semi-industriels ou en désolation. » A ces photos agrandies, reproduites en noir et blanc et marouflées sur la toile, Ayline Olukman ajoute de larges aplats de couleur, des rouges vifs et des jaunes éclatants. Elle triture les collages, les recouvre de pigment, de vernis ou les arrache, laisse surgir une nouvelle strate, une trace de crayon, un mot, une phrase raturée. L’artiste strasbourgeoise poursuit un travail entamé voilà plusieurs années avec de vieilles photographies de famille glanées aux puces. Dans les rues désertes, les voitures sont immobiles, les magasins semblent fermés, la vie s’est figée. Ayline Olukman investit la notion de temps, d’instant ; le paysage capté par l’appareil s’éloigne d’une réalité dont il est pourtant le témoin. La vie se dérobe ; la vie, comme en suspens, se refuse obstinément au plan fixe.
Ayline Olukman
All along, (80 X 80 cm), Ayline Olukman, 2009

GALERIE

Contact
Crédits photos