Les lauréats du prix PX3 à Paris – Les plaisirs de la photographi3

Arkadiusz Jankowski

Les lauréats du prix de photographie PX3, qui récompense professionnels et amateurs dans diverses catégories sont actuellement exposés à l’Espace Dupon, à Paris. L’occasion de découvrir, jusqu’au 17 juillet, quelques jeunes talents prometteurs et de s’ouvrir à une grande variété de styles et de démarches photographiques.

Des professionnels exposant, dans la même galerie, aux côtés de photographes amateurs. De l’art se mêlant à du photojournalisme. Autant d’associations rarement osées, mais réussies dans le cadre du bel Espace Dupon, situé dans le XVIIIe arrondissement parisien. Une visite s’impose. Elle laisse le regard ravi malgré, peut-être, un sentiment de… trop peu ! Les clichés proposés sont ceux des lauréats de PX3, un prix attribué à des photographes, professionnels ou pas, dans des catégories communes  : Publicité, Photoreportage, Beaux-Arts, Book, Projet de book, Nature et portrait. Le résultat est un élégant melting-pot de styles qui permet à la fois d’appréhender des talents déjà confirmés, mais également d’apprécier la maîtrise d’artistes émergents, voire d’admirer les heureuses prises de vue d’un chanceux qui se trouvait au bon endroit au bon moment.

Parmi les professionnels, notons le très beau travail en noir et blanc réalisé en Birmanie par Matthieu Germain Lambert (Survive in a rubbish dump – Survivre dans une décharge), lauréat du prix dans la catégorie Book, ainsi que, dans un tout autre genre, les photographies issues de la série Liquid Beauty de Jonathan Knowles – surnommé «  Liquid man  » dans le monde de la pub –, qui remporte le grand prix dans la catégorie Publicité. Ses grands formats d’une femme sophistiquée, dont les lèvres laissent s’échapper des bulles étranges, hypnotisent et charment à la fois. En écho, lui répondent les magnifiques portraits argentiques en noir et blanc de l’Italien Roberto Saletti, récompensé dans la catégorie Beaux-Arts. L’originalité du tirage, aux repères estompés qui distillent puissance et douceur, force l’admiration.

La sélection des images réalisées par des non-professionnels n’en est, quant à elle, pas moins intéressante. Artiste touche-à-tout, le Polonais Arkadiusz Jankowski nous propose par exemple de saisissantes photographies de femmes se mouvant comme en apesanteur dans des espaces austères, bétonnés et gris, mais néanmoins paisibles. Une sérénité que l’on retrouve sous une autre forme à travers les clichés en noir et blanc du Suisse Pierre Pellegrini, réalisés autour d’un lac aux eaux planes et immobiles. Avant de partir, ne manquez pas de vous approcher des petits tirages pris avec un appareil photo alternatif, tel un sténopé ou, plus simplement, un téléphone portable. Parmi eux de très belles surprises, à l’instar des fleurs de la Taïwanaise Fabienne Lin Knowles, dont le travail est un hymne à la vie, ou encore les trois éléphants botswanais, tout droit sortis d’un rêve, de l’Américain Mark Olwick.

Jonathan Knowles
Liquid Beauty, Jonathan Knowles

GALERIE

Contact
Crédits photos