Alain Hervéou – Des insectes et un homme

Alain Hervéou

Une mouche aurait-elle piqué Alain Hervéou ou portait-il en lui, secrètement, une des dix plaies d’Égypte infligées par Dieu à Pharaon, pour faire virevolter ainsi sa nouvelle exposition ? On l’ignore. Mais grâce à l’artiste, c’est une véritable nuée d’hyménoptères, coléoptères, diptères, lépidoptères, hétéroptères et autres homoptères qui s’abat sur la galerie stéphanoise Une image peut en cacher une autre. « Un inventaire digne d’un Prévert », précise avec humour le photographe dont l’intention n’est évidemment pas de plonger sa ville natale dans les ténèbres, mais de métamorphoser ces horribles petits monstres venus de la nuit des temps en autant d’œuvres d’art. Alors, adieu cloportes dévoreurs, suceurs, fauteurs de démangeaisons et empêcheurs de ronfler en rond ; et bonjour joyeux danseurs et habiles acrobates jouant des ailes et des antennes ? Non, ce serait trop simple. Poète mais penseur avisé, Alain Hervéou n’aime rien tant que cultiver l’ambiguïté. Et s’il s’amuse à tirer le portrait de criquets à tête de cheval ou de punaises mi-requin, mi-sous-marin, croisant en eaux saumâtres des pictogrammes blancs comme des méduses surexposées, il n’en n’oublie pas pour autant de nous renvoyer à nos peurs ancestrales. Un face à face fascinant.

Alain Hervéou
Criquet 1, Alain Hervéou
Alain Hervéou
Tryptique III, Alain Hervéou

GALERIE

Contact
Crédits photos